Marie-Flore Amassana, je suis fan !

By Ecclésiaste DEUDJUI
2 Minutes
Marie-Flore Amassana est une journaliste de Balafon TV.  Source: Twitter /CC
Marie-Flore Amassana est une journaliste de Balafon TV.  Source: Twitter /CC

 

Je suis tombé par hasard sur la chaîne Balafon Télévision il y a quelques semaines, et j’ai découvert un personnage de l’audiovisuel qui a définitivement attiré mon attention : Marie-Flore Amassana !

Disons que je la connaissais déjà vaguement puisque je la suivais occasionnellement sur la radio Balafon. En effet, chaque matin depuis de nombreuses années, elle y co-anime une matinale qui s’appelle « Sacré Matin », et qui fait un carton en terme d’audiences auprès de la volumineuse population de la ville de Douala.
Je ne suis pas fan de radio (d’ailleurs je n’en écoute qu’en podcast), mais j’avais été charmé par le trio qu’elle y forme avec l’indescriptible Cyrille Bojiko et le très attachant Emmanuel Koko. Chaque fois que je les écoute, j’adore cette entente professionnelle, ce sens de l’humour et cette orientation vers l’information véridique qui les anime tout le temps. Je trouve que leur émission est à la fois rafraîchissante, dynamisante mais surtout enrichissante. C’est donc par sa voix que j’avais d’abord découvert Marie-Flore Amassana.

Aujourd’hui, j’en suis un grand fan ! J’ai appris à la connaître mieux depuis que je regarde son émission télévisée qui passe tous les soirs de la semaine, et qui s’intitule « Femmes au contrôle ». J’ai enfin pu poser un visage sur cette chroniqueuse-animatrice-journaliste qui est toujours souriante, et qui possède un grand sens de la répartie.
Marie-Flore Amassana est originaire de la ville de Bafia. Son plat préféré c’est le couscous avec la sauce gombo. Elle est devenue journaliste à la suite d’une passion qui est née lorsqu’elle avait sept ans, et qui s’est concrétisée après sa formation universitaire. Ses modèles les plus connues s’appellent Anne-Marthe Mvoto, Denise Epotè ou encore Barbara Etoa...

 

Marie-Flore Ammassana, recevant son Prix Cameroon leadership academy de journalisme, en 2019. Source: Twitter /CC
Marie-Flore Ammassana, recevant son Prix Cameroon leadership academy de journalisme, en 2019. Source: Twitter /CC

 

Elle a été lauréate de plusieurs prix dans le cadre de sa profession, dont le prestigieux Cameroon leadership academy de journalisme, qu’elle a reçu en 2019 et qui présage de l’immensité de la carrière qu’elle est en train de construire.

Je suis vraiment fan de cette présentatrice. Elle parle bien, elle ne s’énerve jamais, elle est simple, elle est sobre, elle est professionnelle. Elle ne cherche pas à se mettre en avant et elle est toujours discrète. Elle a réussi à devenir Directrice générale de la radio Balafon après près de dix ans de service, mais elle demeure toujours aussi humble et incroyablement modeste.
Je pense que ce talent brut n’a pas encore fini d’éclore, mais notre pays a grandement besoin des personnalités comme Marie-Flore Amassana. Une femme qui est une très belle personne à l’extérieur, mais également aussi... à l’intérieur !

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

doualatour@yahoo.fr

Journalisme
Marie-Flore Amassana
Cyrille Bojiko
Balafon TV
Radio Balafon