Les 5 meilleurs basketteurs africains de l’histoire de la NBA

By Africa, for Africa

By TIFOS
4 Minutes

La NBA regorge de basketteurs originaires d'Afrique. Toutefois, peu d’entre eux ont conservé leurs nationalités africaines en équipe nationale. Une courte liste à l’intérieur de laquelle nous avons ressorti 5 noms. Les 5 meilleurs basketteurs africains de l’histoire de la NBA…

5 – Bismack Biyombo (RD Congo)

Il n’est pas le plus célèbre, mais sa carrière en NBA est tout à fait notoire. Bismack Biyombo Sumba traverse sa 10e année en NBA avec fierté. Un éclat caractérisé par des passages remarqués à Charlotte (2 fois), Orlando et surtout Toronto.

Chez les Raptors, le pivot de 2m03 ne jouera qu’un an. Une saison 2015/2016 au cours de laquelle il connaîtra ses plus belles heures. Des instants de gloire notamment composés par la participation aux finales de Conférence et à l’obtention de prestigieux records. À savoir :

  • le nombre de rebonds totaux en saison régulière : 25
  • le nombre de rebonds totaux en play-offs : 26 contre le Cleveland de Lebron James en 2016, en finale de Conférence. Parmi ces 26 rebonds, 18 sont défensifs, un autre record pour le congolais dans l’histoire de l’équipe des Torontois.
Bismack Biyombo (en bleu) par Keith Allison - Wikipédia 
Bismack Biyombo (en bleu) par Keith Allison - Wikipédia 

4 – Manute Bol (Soudan)

Haut de 2m31, Manute Bol est une référence en NBA. Surnommé Iron Bol, il a passé 10 ans au service de la Balle Orange américaine (1985 - 1995). Meilleur contreur de NBA en 1986, il détient chez les Bullets de Washington, les records 18 et 9 du nombre de contres en saison régulière et en play-offs.

Durant sa carrière, The Dinka Dunker évoluera également avec les Warriors de Golden State, les Sixers de Philadelphie et le Heat de Miami. 15e meilleur contreur de l’histoire de la NBA avec 2086 contres, sa légende continue encore de s’écrire avec la signature de son fils aux Nuggets de Denver : Bol Bol. Le 17 Juin 2010, il meurt de suites du Syndrome de Stevens-Johnson à seulement 47 ans.

Manute Bol (le plus grand à gauche) et Muggsy Bogues par 10 Corso Como - Flickr CC BY 2.0 
Manute Bol (le plus grand à gauche) et Muggsy Bogues par 10 Corso Como - Flickr CC BY 2.0 

3 – Joël Embiid (Cameroun)

Il n’est qu’au début mais sa carrière est déjà un modèle du genre. Potentiel MVP en fin de saison, Joël Embiid fait définitivement partie des meilleurs joueurs africains de l’histoire de la NBA. 4 fois All-Star, le pivot de 27 ans compte à son actif au moins 180 doubles doubles et 2 triples doubles pour le moment.

Lire aussi : NBA - Joel Embiid en course pour du jamais vu depuis 60 ans (parlons-basket.com)

Joel Embiid par All-Pro Reels (Image Rognée) - Wikipédia CC BY-SA 2.0
Joel Embiid par All-Pro Reels (Image Rognée) - Wikipédia CC BY-SA 2.0

2 – Dikembe Mutombo (RD Congo)

« Not in my house » sa marque, « Mutombo Finger Wag » est sa signature. En disant non avec son index, Dikembe Mutombo Mpolondo Mukamba Jean-Jacques wa Mutombo réagissait à un contre qu’il venait d’infliger à son adversaire. Il faut dire que le pivot de 2m18 régnait en maître dans la raquette. Entre 1991 et 2009, ses opposants se sont heurtés à une puissance physique qui marquera à jamais les mémoires des fans de basket.

Mount Mutombo, des Nuggets de Denver au Rockets de Houston en passant par les Hawks d’Atlanta, les Nets de New Jersey, les Sixers de Philadelphie et les Knicks de New-York, n’a jamais cessé d’enfiler les records. Un riche palmarès individuel, composé entre autres :

  • de 4 titres de défenseur de l’année
  • de 8 sélections au All Star Game
  • d'une place de 2e meilleur contreur de l’histoire de la NBA avec 3 289 contres
  • de 3 titres de meilleur contreur de NBA 
  • du record du nombre de contres sur une saison (336)
  • du record du nombre de rebonds offensifs (307) et défensifs (853) sur une saison
  • du record du nombre de rebonds sur une saison (1157)
Dikembe Mutombo par Cavic = Steve Lipofsky (Image Rognée) - Wikipédia CC BY-SA 2.0
Dikembe Mutombo par Cavic = Steve Lipofsky (Image Rognée) - Wikipédia CC BY-SA 2.0

1 – Pascal Siakam (Cameroun)

Peu de gens seront d’accord avec cette pole position, mais la réalité est inaltérable. La différence entre Pascal Siakam et les 4 autres, c’est qu’il est champion du monde. Non pas un champion de second rôle, mais un acteur majeur du premier titre d’une franchise canadienne en NBA.

Avec les Toronto Raptors, l’ailier fort camerounais a écrit l’histoire. The Spin Machine recevra même le titre du NBA Most Improved Player en 2019 (la meilleure progression de l’année) pour ce travail surprenant. Une récompense qui à l’image de ce classement, montre bien que Spicy P s’est imposé au sommet. En difficulté actuellement avec sa franchise, le meilleur est certainement à venir...

Markieff Morris face à Pascal Siakam (dossard 43) - Flickr CC BY-SA 2.0
Markieff Morris face à Pascal Siakam (dossard 43) - Flickr CC BY-SA 2.0
Cameroun
Sport
Afrique
Basketball