Samuel Eto’o : Le meilleur joueur africain de l’histoire du Clasico

Mon histoire avec le Real Madrid

By TIFOS
3 Minutes

Le Real Madrid et le FC Barcelone se sont affrontés le 10 Avril dernier pour la dernière fois de la saison. Sur une Madjer du franco-algérien Karim Benzema et un but de l’allemand Toni Kroos, les Merengues ont battu les Blaugrana 2-1. Pour la seconde fois, les hommes de Zidane ont marché sur l’ancienne équipe de Samuel Eto’o : le meilleur joueur africain de l’histoire du Clasico…

Une histoire particulière

L’histoire de Samuel Eto’o et du Clasico débute au Cameroun avec le Real Madrid. Venus superviser Bonaventure Kalou, les recruteurs madrilènes repartiront avec un Lionceau qui n'a pas ses griffes dans les poches. Une histoire rocambolesque :

« Des émissaires du Real Madrid doivent superviser un espoir de l’ASEC Abidjan : Bonaventure Kalou. Mais suite à une erreur de billet d’avion, les voilà à Douala, au Cameroun. Ils en profitent pour assister à quelques matches de jeunes et tombent sous le charme de Samuel Eto’o. A 15 ans, le petit Camerounais bouclent de nouveau ses valises, direction l’Espagne ! » ( Samuel Eto’o, roman d’un buteur par La rédaction - Avec Pierrick Taisne & Marc Benoist. RMC Sport)

Lire aussi : Samuel Eto’o, le roman d’un buteur (bfmtv.com)

Un récit qui va durer seulement 4 ans (1996-2000), dont 3 ans de prêt. Eto’o ne jouera que 7 matches sous le maillot Blanc et sera prêté successivement à Leganes, à l’Espanyol de Barcelone et à Majorque. Sur la plus grande île des Baléares, le camerounais deviendra notamment le pire ennemi du Real Madrid.

Samuel Eto
Samuel Eto'o par Steindy - Wikimédia Commons CC BY-SA 3.0

Prémices de Clasico

Le natif de Nkon reproche à son premier club professionnel d’avoir ignoré son talent. Il déclarera d’ailleurs à ce propos : « Mon histoire avec le [Real] Madrid est comme celle d'un homme qui aime une femme qui lui tourne toujours le dos. Et quand il décide de partir, la femme commence à le pourchasser ».

Lire aussi : Samuel Eto'o et le Real Madrid: histoire d'une femme qui déteste son homme mais qui le poursuit une fois parti (tribuna.com)

Des mots « doux » qui succèdent à une exclamation un peu plus emportée, du temps où le soldat africain « courait comme un noir, pour vivre comme un blanc » : « Madrid, salaud, salue le champion ! »

Une sortie dont le préposé en a le secret, qui dévoile le désamour qui existe entre les deux entités. Inimitié irréconciliable qui sur le green, se traduisait en perpétuelle vengeance. Grâce à Eto’o, le Real Mallorca était devenue la bête noire du Real. À chaque fois qu’ils se croisaient, « c’était du venez voir » comme on dit chez lui au Cameroun. Dès qu’il pouvait les humilier, il le faisait sans hésiter.

Lire aussi : Les meilleures punchlines de la légende Samuel Eto'o (afriquesports.net)

Eto
Eto'o au fond à droite par Hector Garcia - Wikimédia Commons CC BY-SA 2.0

Les Clasico d’Eto’o

La signature au Barça était par conséquent inévitable… Après avoir marqué l’histoire de Majorque en marchant sur Madrid, Eto’o allait signer chez son pire ennemi. Que son nom n’apparaisse pas dans les statistiques du Clasico est quasiment injuste, quand on sait toute l’attention qu’il portait à ce match.

Sous le maillot Catalan, contre le Real Madrid, Eto’o était un autre joueur. À son sujet, on aurait au moins pu dire qu’il est :

  • le meilleur buteur africain de l’histoire du Clasico avec 4 buts et 2 passes décisives en 8 Clasicos
  • ou encore le premier joueur africain à avoir joué pour le Barça et le Real Madrid…

Lire aussi : Samuel Eto'o - Données de ligne detaillées | Transfermarkt

Maillots dans une Boutique de souvenirs à Barcelone par Sergi Larripa - Wikimédia Commons CC BY-SA 3.0
Maillots dans une Boutique de souvenirs à Barcelone par Sergi Larripa - Wikimédia Commons CC BY-SA 3.0

En outre, la carrière du Pichichi a fortement été impactée par le Clasico. Meilleur buteur de l’histoire de Majorque, il avait presque déjà commencé son derby lorsqu’il rejoignait les Bermellones*.

Pour montrer à ses dirigeants madrilènes qu’ils avaient mal fait de le laisser, le Lion Indomptable leur faisait mal sur la pelouse. Des affrontements épiques qui sont rentrés dans l’histoire des Clasicos sans que celle-ci ne les retienne malheureusement… Et comme le dit un proverbe africain : « Tant que les lions n'auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasse ne pourront que chanter la gloire du chasseur. »

* Surnom des joueurs de Malorque

Cameroun
Football
Sport
Afrique
Samuel Eto'o