Rencontre avec Missé Cyrille, un pilier du Breakdance au Cameroun

BBOY IS...

By TIFOS
3 Minutes

Au Cameroun il n’y a pas que le football. Aux côtés du Soccer, d’autres disciplines font honneur à ce pays qui n’a pas fini de produire des talents. Des athlètes qui à l’instar de Missé Cyrille dans le Breakdance, portent très haut le drapeau des Lions Indomptables. Rencontre avec l’un des piliers de ce sport olympique qui ne cesse de monter en puissance.

1 – Peux-tu nous parler de toi et de ta discipline en quelques mots ?

Je m’appelle MISSE EPOUNDE Cyrille et mon pseudonyme est Bboy Cyrillus. Je suis spécialiste en banque et assurance, webmestre de formation et en parallèle de mes formations professionnelles, je suis un artiste danseur interprète.

Je suis également :

  • Président de l’Association HORIZONS CULTURES, laquelle organise l’un des plus grands évènements autour des cultures urbaines au Cameroun : BATTLE NATIONAL CAMEROUN.
  • Et Coordonnateur du Réseau BBOY BGIRL AFRICA, la plus grande plateforme de danse autour du Bboying (Breakdance) actuellement en Afrique.  

En outre, j’intègre le groupe Xtreme Bboys (Sénégal) en 2004, avec lequel j’ai fait un brillant parcours jusqu’à mon arrivée au Cameroun en 2009 – 2010. À Yaoundé, j’intègre le premier groupe de BBOYS camerounais appelé FLAME SQUAD avant de retrouver Douala en 2012, où j’intègre le All SCHOOL jusqu’à nos jours.

2 – Comment t'es tu retrouvé dans les sports urbains ?

Disons que l’art que je pratique, le Breakdance ou Bboying, a un caractère culturel et sportif. J’appartiens à une fédération qui existe depuis un an : la Fédération Nationale des Arts et Sports Urbains (FENASUR). Au sein de cette fédération, j’ai le rôle de Coordonnateur. En gros, voilà comment je me suis retrouvé dans les sports urbains.

Missé Cyrille, debout au centre
Missé Cyrille, debout au centre

3 – À quel niveau peux-tu situer le sport urbain camerounais en Afrique ?

Je pense que pour situer le sport urbain camerounais en Afrique, il faut d’abord évaluer ses besoins. Et pour ma part, ses besoins se situent à 3 niveaux :

  • au niveau du leadership autour du sport urbain camerounais en Afrique
  • au niveau de la ressource humaine, autrement dit un nombre considérable d’acteurs camerounais dans ce secteur d’activité en Afrique
  • au niveau des finances pour investir sur des projets ou accompagner financièrement les acteurs camerounais et leurs initiatives en Afrique.

4 – Quelles sont les principales compétitions organisées par la FENASUR pour encadrer le sport urbain au Cameroun ?

Déjà ce qu’il faut savoir, c’est que la FENASUR sur son programme national des Arts et Sports Urbains a 7 activités en cette année 2021. La tournée nationale étant la 1ère activité, nous avons parcouru 6 régions sur le territoire camerounais avec un programme précis. L’objectif est :

  • l’édification des uns et des autres sur la fédération, ses missions et son programme national
  • la formation administrative des membres des comités directeurs régionaux
  • et l’organisation de la Ligue Régionale de la fédération.

Actuellement, nous venons de terminer la 2ème activité intitulée FENASUR GAMES 2021. Une compétition qui s’est tenue du 02 au 03 avril 2021 au Centre Culturel Camerounais.

Quant à la 3ème activité, il s’agit d’un séminaire de formation et de catégorisation des artistes athlètes. Une délégation de 10 professionnels résidant en France, sera au rendez-vous pour justement donner de la matière à caractère de structuration et développement du secteur des arts et sports urbains… Voilà en quelques mots, 3 activités sur 7, présentées.

Pour ce qui est des 4 autres, pour être au fil de notre actualité, je vous invite à me contacter personnellement via mon Messenger, misse cyrille, ou à nous suivre sur Facebook via les différentes pages de la fédération. Exemples : Fenasur – Littoral, Fenasur - Centre ou Fenasur - Ouest.

5 – Parle-nous de la sélection Camerounaise de Sports Urbains. Quels sont vos objectifs pour les JO de Paris ?

Pour la sélection camerounaise, parlant des JO Paris 2024, nous sommes encore en réflexion autour de cette question. Je ne saurais véritablement donner un argument clair comme élément de réponse. Mais sachez d’entrée de jeu que nous ferons le nécessaire, si et seulement si notre fédération est impliquée dans la réalisation de la sélection camerounaise des JO Paris 2024 au Cameroun.

Sport
Afrique
Cameroun
Breakdance