Bernard Tchoutang, le « coach » de la Fécafoot

By Ecclésiaste DEUDJUI
2 Minutes
Bernard Tchoutang a été nommé superviseur des séances de sport à la Fécafoot. Source: actucameroun.com /CC-BY
Bernard Tchoutang a été nommé superviseur des séances de sport à la Fécafoot. Source: actucameroun.com /CC-BY

 

Ceux qui suivent la Fécafoot ont été surpris jeudi dernier, le 15 septembre, par une circulaire signée de son secrétaire général par intérim. Le communiqué, diffusé sur les réseaux sociaux, annonçait la nomination de Bernard Tchoutang, ancienne gloire des Lions indomptables, comme nouveau préparateur physique du personnel de la Fécafoot.
Vous m’avez bien entendu, du personnel et non de l’équipe nationale.

J’exagère un peu en disant « préparateur physique », car l’intitulé réel du poste c’est « superviseur des séances de sport à la Fécafoot ». Ou encore « coach », si vous voulez bien.

Cette nomination a fait jaser sur les réseaux sociaux. D’abord parce que Bernard Tchoutang était un ancien contestataire de Samuel Eto’o qui s’est reconverti en atalakoueur du même homme ; et ensuite parce que, disons-nous les vérités, ce poste ne veut strictement rien dire.

 

 

Bernard Tchoutang a pour mission, entre autres, à travers ses séances de sport qui ressembleront à celles du dimanche matin, de renforcer l’esprit d’équipe au sein du personnel de la Fécafoot, d’améliorer le climat social, de rehausser la productivité et l’amélioration du bien-être, et enfin de soigner la santé physique et mentale de tous les employés (il est médecin, mon frère ?).
Les séances sont prévues le mardi et le jeudi de chaque semaine, entre 17 h 30 et 19 heures. La circulaire précise bien qu’elles seront obligatoires pour tous les travailleurs de la Fécafoot, sauf en cas d’indisponibilité majeure.

Et donc mardi dernier on a eu droit à la première séance de « coach Tchoutang », qui avait l’air vraiment très emballé par son nouveau poste. On peut s’imaginer que c’était ce qu’il pouvait espérer de mieux de la part du ngambè national, vu que tous les postes dans la tanière sont déjà bien occupés (et surtout qu’il ne possède aucun diplôme). Et c’est aussi une manière pour le pichichi de récompenser un fervent défenseur, car Bernard Tchoutang est devenu un prosélyte assidu de la secte Samuel Eto’o Fils.

Il émargera à 750 000 FCFA par mois d’après les rumeurs, de quoi rendre ces séances collectives encore plus enthousiasmantes. Les femmes enceintes de la Fécafoot pourront se dégourdir les articulations et les lombaires, comme on l’a vu sur la vidéo, même si tout cela se passait dans la cour de la fédération et non pas dans une salle de sport conventionnelle.

La leçon à retenir ? Faites l’apologie de Samuel Eto’o et non la guerre !

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

Article publié sur wutsi.com/@/clesh7

Football
FECAFOOT
Samuel Eto’o
Nomination
Bernard Tchoutang