LA RÉVOLUTION OU LE GRABUGE DES MARCHANDS FORAINS.....

"La populace ne peut faire que des émeutes. Pour faire une révolution il faut le peuple".

By Steve Anicet Ndoo
3 Minutes

LA RÉVOLUTION OU LE GRABUGE DES MARCHANDS FORAINS.....

       Il est déjà quelques jours au pays qu'un feuilleton aux allures de défiance perpétuelle se joue entre un gouvernement d"abeilles" et une certaine opposition qui estime (ce qui est de son droit) détenir la légitimité du peuple. Le 22 septembre était la date et peut importe les "victoires" de flop et de courage vantés de part et d'autre, il est une certitude, tous parlent (Ou prétendent parler) au nom du peuple...C'est du moins la conviction de chacune de ces fractions.

       Dans mon envie irrépressible d'écouter les échos de la journée d'hier, je suis tombé sur un live du grand frère Valséro, rien de surprenant, le grand est constant dans sa logique.Mais un mot revient tout le temps dans ses lives...."LA RÉVOLUTION" et ayant vu ce qui s'est fait hier au Cameroun,je me suis demandé s'il n'était pas de trop d’user de ce terme tellement le contraste m'était évident...Mais bon...Il faut être scientifique....Il faut fouiller,il faut chercher.

    Ainsi donc, dès sa définition (Une révolution est un renversement brusque d’un régime politique par la force.) il m'a semblé que les doutes qui précédaient mes fouilles se fondaient. Ceci dit, on ne peut déjà parler de "révolution" que lorsqu'un système ou un régime est tombé et est désormais pris en main par les révolutionnaires. Le régime de Yaoundé est-il tombé.....? Jusqu'à présent j'en doute. Secundo, la révolution en toutes ses définitions intègre la dimension "VIOLENTE", du combat qui emmène à prendre le pouvoir. Or, il a été dit et redit en de multiples communiqués,que la marche du 22 se veut pacifique,comment concilie t'on une marche pacifique à une révolution? Mon intelligence (modeste) n'a pas encore atteint les cymes de la compréhension des manœuvres politiques complexes.

  Ou est le vrai.....?

   Le 25 Janvier 2011, l'Egypte rejoint la communauté arabe dans un "Chassement" sans fanfares ni trompettes préalables. Et de façon spontanée près de 2 millions de personnes, dont 80°/° de fonctionnaires, descendent dans les rues,près de 800 personnes meurent, mais moins d'un mois après (le 11 février), Hosni Moubarak n'est plus au pouvoir.....Il me sera certainement dit que "comparaison n'est en rien raison",mais à y réfléchir, Ndokoti, présenté comme une "Révolution" .........Je ne suis pas certain de comprendre encore une fois. 

        Une "RÉVOLUTION" loin des opinions et des bords de combats dans lesquels l'on se trouve, est avant tout l'envie générale ou majoritaire d'un peuple à s'affranchir d'un régime ou d'un système politique de gouvernance . Elle fait partie des ces choses que l'on improvise pas, que l'on ne prévoit pas, que l'on ne met sous le contrôle d'un parti politique, d'une idéologie quelconque,ou d'un groupuscule donné. On peut évidemment être pour les différents combats politiques,car cela participe même de la démocratie d'une nation, mais la surenchère des termes utilisés ne traduit pas forcement la réalité des faits .

     Et comme l'a dit Victor Hugo,"La populace ne peut faire que des émeutes. Pour faire une révolution il faut le peuple."

   Steve Anicet NDOO

A