Le Paris Saint-Germain est-il une infirmerie ou un club de football ?

By Ecclésiaste DEUDJUI
4 Minutes
Lionel Messi, blessé au genou, est incertain pour le match contre Manchester City, mardi. Source: onzemondial.com /Image reprise sous autorisation
Lionel Messi, blessé au genou, est incertain pour le match contre Manchester City, mardi. Source: onzemondial.com /Image reprise sous autorisation

 

Mardi prochain, le Paris Saint-Germain affrontera Manchester City au Parc des Princes, pour le compte de la deuxième journée de la Ligue des champions 2021/2022. Rien d’anormal jusque-là. Sauf que Lionel Messi, grande vedette du football international et recrue phare de l’été, est déjà annoncé incertain pour ce choc. L’ancien joueur du FC Barcelone a d’ailleurs manqué les deux derniers matchs de championnat contre Metz (mercredi) et Montpellier ce dimanche. On se rappelle encore de son remplacement très controversé la semaine dernière face à Lyon, un changement effectué par Pochettino et qui avait laissé pantois tous les observateurs...

Donc, Lionel Messi est présumé incertain pour le grand duel contre l’équipe de Guardiola, ce mardi. Tout comme Sergio Ramos qui n’a pas encore disputé la moindre minute (y compris lors des matchs de pré-saison) sous ses nouvelles couleurs. Tout comme Juan Bernat qui n’a plus foulé les pelouses depuis plus d’un an, mais qui a vu son contrat renouvelé —et même revalorisé— en cours de saison dernière. Et si on ajoute les joueurs comme Neymar qui disputent un match sur deux, les blessures musculaires récurrentes des Di Maria, Icardi, Paredes (ce n’est pas parce qu’ils sont argentins hein), les coups de fatigue des Gueye, verrati et autres Kurzawa, la liste n’est pas près de s’arrêter.
Alors, le Paris Saint-Germain est-il encore un club de foot ?

On répondra Oui à cette question, et cela bien naturellement. Car le PSG demeure l’incontesté patron du football hexagonal depuis l’arrivée des Qataris en 2011. À quelques rares exceptions près, il a toujours remporté le championnat national, la Coupe de France, la feue Coupe de la Ligue et le Trophée des champions. Cette année encore il est bien parti pour récupérer sa couronne de champion concédée l’an passé à Lille, puisqu’il fait pour le moment un sans-faute en championnat (8 victoires en huit journées). Sportivement c’est un club compétitif, avec des joueurs dont la qualité et le génie ne sont plus à démontrer, et qui se rapproche d’années en années de son rêve suprême : remporter la champions league.

Comment donc expliquer que Lionel Messi, qui ne se blessait quasiment jamais du temps de son règne catalan, en soit déjà à près de quatre matchs manqués alors que nous sommes encore au mois de septembre ? Et que c’est déjà autant que sur ses cinq dernières années du côté de son ex-club espagnol ?
On a vite fait de dire que c’est dû à une préparation estivale exigeante de la part du staff du PSG, mais c’est faux : la Pulga n’est arrivée au club francilien que dans les derniers moments du mercato, et donc Leo Messi a eu droit à une préparation individualisée.
Peut-on accuser le décalage horaire et la fatigue des longs voyages vers l'Amérique du sud, alors que dans le même temps, le Real Madrid, la Juventus, l’Atletico de Madrid et autres, possèdent eux aussi des joueurs Sud-américains qui ne manifestent pas de tels états de fatigue ?

La vérité est que le Paris saint-germain est un club très compliqué à suivre, et surtout à comprendre. Certains disent même qu’il est « inentraînable ». Sinon, comment expliquer de Tuchel et Emery qui y étaient considérés comme des parias, sont aujourd’hui les détenteurs simultanés de la Ligue des champions avec Chelsea, et de l’Europa league avec Villareal ?
Il y a certainement une explication qui nous échappe.

 

Neymar a déjà fait plusieurs tours à l
Neymar a déjà fait plusieurs tours à l'infirmerie, depuis son arrivée au PSG en 2017. Source: footmercato.net /CC-BY

 

Et toujours concernant les blessures, quel crédit accorder aux examens médicaux effectués par le Paris Saint-Germain ? Comment ont-ils fait pour recruter le trentenaire Sergio Ramos qui est en fin de carrière, avec un mollet aussi usité ? Sa non-sélection pour l’Euro 2021 avec la Roja n’était-elle pas un signal ? Et sa non-prolongation avec le Real Madrid duquel il est une légende indiscutable ?
Résultat : il touche 12 millions d’euros par saison pour un contrat de deux ans, et il n’a toujours pas joué la moindre seconde depuis trois mois !

Une autre thèse des blessures à répétition de ce club très politisé serait la ville de Paris. On le sait tous, les joueurs du PSG adorent la capitale française. Ses restaurants, ses boîtes de nuits, ses vieux châteaux, ses quartiers chics, ses espaces de loisirs et ses nuits vraiment très agitées...
C’est pour cette raison qu’un joueur comme Draxler, qu’il joue ou pas, ne se plaindra jamais de sa situation tant qu’il continuera de toucher un gros salaire —que personne ne lui donnera ailleurs—, et tant qu’il restera dans la vie parisienne. Neymar alors, n’en parlons plus ! Entre ses anniversaires événementiels et ses allers-retours Paris-Rio-Paris, c’est toute une histoire. Je vous l’ai dit, depuis son arrivée il ne joue qu’un seul match sur deux. Et encore ! Ces joueurs sont ainsi engoncés dans une sorte de confort matériel et de chouchoutement de la part d’un Nasser Al-Khelaïfi manifestement impuissant face à la starmania de ses joueurs vedettes. Ils choisissent leurs matchs, ce qui explique qu’ils peuvent faire match nul contre Bruges (1-1) dans un soir européen, et puis se sublimer le match suivant contre le Manchester City du maestro Kevin De Bruyne.

Alors, le Paris Saint-Germain est-il réellement une infirmerie ? Je réponds Non. C’est juste un club de football qui malheureusement possède déjà beaucoup trop de malades...

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

doualatour@yahoo.fr

Football
Lionel Messi
Paris Saint-Germain
PSG
Infirmerie