Nyangono du Sud est dans la secte !

By Ecclésiaste DEUDJUI
3 Minutes
Nyangono, le Lion du Sud. Source: newsdembeng.canalblog.com /CC-BY
Nyangono, le Lion du Sud. Source: newsdembeng.canalblog.com /CC-BY

 

Il y a une vidéo qui circule depuis 24 heures sur internet, et dans laquelle on reconnaît le musicien Nyangono du Sud qui est en train de se plaindre.
Dans cet extrait de moins d’une minute, l’artiste tient devant lui une liasse de billet d’argent. Il s’agirait d’un montant d’environ un million de francs CFA, en coupures de dix-dix mille. Nyangono y adopte un ton de délateur, et il se dit menacé par un groupe de personnes qu’il aurait commencé à fréquenter il y a quelques temps seulement : une secte ! Selon lui, ces gens auraient l’habitude de lui remettre des montants aussi exorbitants, mais cette fois-ci ils lui auraient posé une condition : dépenser ce montant d’un million de francs CFA en vingt-quatre heures, et uniquement à titre personnel. C'est-à-dire que notre Lion du Sud n’aurait ni le droit de faire un cadeau, ni le droit de faire un prêt, ni le droit de partager un repas issu de cet argent avec une tierce personne...
Pire, le musicien se dit harcelé par ses bourreaux, et déclare également que ceux-ci lui auraient carrément réclamé... la tête de sa mère !

Un casse-tête, donc. Et selon ses propres mots, « sa tête chauffe ». S’agirait-il d’un buzz ? S’agirait-il d’un scoop ? Serait-ce une énième sortie de route de notre artiston folklorique préféré ? Peut-on croire à cette histoire tirée par les cheveux qui, si elle est avérée, serait alors un véritable appel au secours ?
Parce que dans la même vidéo de moins d’une minute, Nyangono demande l’aide des meilleurs marabouts du pays, des meilleurs exorcistes, ainsi que des meilleurs ma’alam. Il exhorte toute personne pouvant lui venir en aide mystiquement, de le sortir de ce traquenard. Il se dit persécuté, pourchassé et en danger de mort. Il confesse que son idéal était d’avoir beaucoup d’argent instantanément, mais qu’il n’avait jamais pensé que ces amis d’un autre genre l’auraient ainsi intégré dans une secte pernicieuse, sans qu’il ne s’en rende même compte. Et au final le voilà englué dans une sombre affaire de sorcellerie et de mysticisme...

  

  

Il veut sauver sa mère. Il dit que, pour rien au monde, il ne la livrerait. Il veut alerter les autorités publiques pour la préservation de sa vie. Il menace même, à demi-mot, de révéler l’identité de ces sectaires d’ici à lundi prochain, si jamais ceux-ci n’arrêtaient pas de le pourchasser spirituellement et de lui nuire.
Bref, sa tête chauffe !

Le cas de Nyangono du Sud est symptomatique de notre société en déperdition morale, dans laquelle tout le monde cherche à devenir riche quels qu’en soient les moyens utilisés. Ce cas est mis en lumière mais il révèle surtout notre cupidité et notre gourmandise. Les jeunes Camerounais rêvent de porte-monnaie magique, de succès facile et d’héritages improbables. Ils ont pour objectif ultime de se construire des immeubles qui auront la taille des tours jumelles, et pour cela ils sont même prêts à liquider plusieurs membres de leur famille. Ils s’affilient avec facilité aux chaînes d’enrichissement rapide comme la feue MIDA, même s’ils savent que de telles organisations sont généralement pilotées par des escrocs de grands chemins.

Nyangono du Sud n’a pas échappé à ce cercle infernal. Mais maintenant, il reste à savoir si cette histoire d’envoûtement est véridique, ou alors s’il s’agit d’un artiste qui veut tout simplement faire reparler de lui.
To buzz or not to buzz...

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

doualatour@yahoo.fr

Argent
Nyangono Du Sud
Secte
Sorcellerie
Argent Facile