L'élite Ndowè ou l'échec incarné !?

By Medy Georges
3 Minutes
Défilé carnaval du Mayi à Kribi by Medy Georges
Défilé carnaval du Mayi à Kribi by Medy Georges

Le monde moderne se caractérise par sa structure sociale. Une structuration dont l'élite constitue un bouclier majeur pour la défense des intérêts et la promotion de la communauté dont elle est issue. Le dictionnaire Larousse défini l'élite comme étant un groupe minoritaire de personnes ayant, dans une société, une place éminente due à certaines qualités valorisées socialement : Élite intellectuelle par exemple. Le dictionnaire Robert quant à lui défini les élites comme des personnes qui, par leur valeur, occupent le premier rang. Ces définitions associent clairement l'élite à ce qui est distingué, à ce qui est meilleur.

Route Kribi-Campo cf KNP
Route Kribi-Campo cf KNP

La communauté Ndowè comme toutes les autres dans la société humaine s'identifie à plusieurs de ses membres qui par un moyen ou un autre ont su se démarquer et se faire une place parmi ceux qui comptent pour la nation. Nous distinguons dans cette élite, des professeurs d'université, des administrateurs civils, des magistrats, des militaires etc.

Le bémol avec l'élite Ndowè comparativement aux autres communautés du pays, notamment des Grassfields est qu'elle est caractérisée par son absence, son égocentrisme et son goût pour les querelles intestines.

Tandis qu'ailleurs l'élite est celui qui donne de la valeur, celui par qui le respect s'impose. chez le Ndowè l'élite constitue la première passoire par laquelle l'ennemi traverse pour tuer la communauté.

C'est quasiment exceptionnelle de voir deux élites Ndowè entretenir des relations cordiales et fraternelles tant on est habitué à les entendre se dénigrer, à les voir s'entre tuer.

Il est inexplicable que le peuple crie, le peuple pleure et que son élite reste indifférente si elle n'est pas complice. Cette même élite qui ne tarde pas souvent à aller dans les villages quand vient le temps des élections et la quête des nominations.

L'échec des chefs traditionnels étant constaté depuis des lustres, il revenait normalement à l'élite de redorer le blason de la communauté hélas !

Cette élite a tout aussi échoué et continue de sombrer. Aucune initiative concrète, aucun engagement auprès de la communauté : l'élite Ndowè fait son aveu. Certains déclarent sans vergogne qu'ils sont devenus ce qu'ils sont par leurs propres efforts ou par ceux de leurs pauvres parents; ce qui est totalement compréhensible mais ne devrait pas tuer l'humanité en eux. Ailleurs les villages ne cotisent pas non plus pour envoyer les enfants à l'école et cela n'empêche pas aux élites de ces localités de s'investir pour leurs communautés.

Alors si l'élite est vraiment ce qu'il y a de meilleur, les Ndowè devraient réfléchir à l'image que les autres font d'eux. Si ceux qui constituent l'élite sont si limités, il faut très vite repenser notre système traditionnel de promotion des leaders.

Cérémonie officielle à la place des fêtes de Kribi cf KNP
Cérémonie officielle à la place des fêtes de Kribi cf KNP

Il est temps que l'élite ndowe soit une élite de mission, une élite proactive, une élite de construction et de développement dans l'intérêt toujours de la communauté. C'est en cela que le peuple et même le reste du monde vera en elle, le meilleur. Pour l'élite du dimanche, l'élite qui ne vit que pour elle-même, soyez rassuré, le peuple que vous ignorez, que vous méprisez viendra toujours vous acclamer et vous porter haut après nomination ou élection et ce sous la pluie comme sous le soleil.

Mabele

Batanga
Ndowè
Campo
Iyassa