Il n’y a pas le carburant à Douala !

Ecclésiaste DEUDJUI
Dec 9, 2023 - 3 Minutes
La pénurie de carburant a touché toute la ville de Douala, ce samedi 9 décembre 2023. Source: nickel-oil.com /Image reprise sous autorisation
La pénurie de carburant a touché toute la ville de Douala, ce samedi 9 décembre 2023. Source: nickel-oil.com /Image reprise sous autorisation

 

Quand je vous dis que le pays-ci est foutu hein, vous pensez toujours que c’est de la blague ! Et pourtant la meilleure solution, ce serait de vendre tout notre territoire ainsi que toutes ses richesses, et puis de se partager l’argent entre-nous les ressortissants de ce « continent » le Cameroun...

Donc, il n’y a pas de carburant à Douala ! En tous cas c’est ce qui a l’air apparent, depuis ce samedi 9 décembre 2023. Je suis sorti ce matin avec ma voiture, aux environs de 11 h 30. Et j’ai été surpris de constater que dans plusieurs stations, les voitures s’alignaient à la queue-leu-leu comme si c’était une procession, et j’ai tout de suite compris que tous ces chauffeurs-là se ruaient vers le carburant.
C’était facile pour moi de deviner qu’il y avait un problème, car j’ai déjà vécu ça la dernière fois où le prix du carburant devait passer de 630 FCFA le litre à désormais 730 FCFA. La veille de cette augmentation, pour éviter de payer plus cher, des centaines d’automobilistes s’étaient rués dans les stations d’essence en y créant de tels embouteillages...

Donc, j’ai re-vécu ça ce matin. Des stations surchargées de taxis et de véhicules ordinaires, et d’autres surchargés de mototaximen en attente. La ruée vers l’or noir !  Et à côté de ça, des stations désertées, parce que plus de carburant ! J’ai par exemple observé une station dans laquelle des pompistes étaient bel et bien en poste, mais surtout comme des réceptionnistes qui indiquaient à ces requérants de continuer leur passage car ils n’avaient manifestement plus rien à leur offrir.

Et pour vous dire vrai, je suis choqué ! Déjà parce que la pénurie de carburant avait déjà commencé à l’Ouest, et les autorités nous avaient signalé que ce n’était rien de bien inquiétant. Ensuite il y a eu cette même pénurie à Yaoundé il y a quelques jours, et la SCDP (société camerounaise des dépôts pétroliers) nous a rétorqué par communiqué que « Il n’y a aucune situation de pénurie d’essence dans la ville de Yaoundé ! »
Et pourtant c’était effectivement le cas...

Pire, il s’agit très certainement d’une absence de carburant bien orchestrée. Car le Cameroun est un pays importateur de pétrole, mais nous disposons également de réserves pétrolifères assez importantissimes. Nos organismes de gestion de nos ressources en hydrocarbures sont suffisamment prévoyants, pour nous maintenir stables des stocks de sécurité. Et donc la pénurie actuelle que l’on observe dans nos grandes villes, elle est sinon volontairement organisée, ou alors complètement très facile à résorber.

Receive my Stories your e-mail inbox as soon as I publish them.
Subscribe to my Blog

En soirée, je suis sorti avec ma moto. J’ai confirmé que le problème il était réel, surtout pour les consommateurs de gasoil. C’est ainsi que j’ai vu des files de gros camions s’agglutiner à la station Total de Ndogbong, créant ainsi des embouteillages interminables. J’ai vu des taxis en file indienne dans une station no-name de Dakar, sans parler des bendskineurs qui se ravitaillaient dans toutes les stations disponibles sur mon parcours, et qui donnaient l’impression que nous assistons à la fin définitive du carburant sur toute l’étendue de notre territoire...

 

Il y a des stations qui ont accueilli de longues files d
Il y a des stations qui ont accueilli de longues files d'automobilistes. Source: investiraucameroun.com /CC-BY

 

Il n’y a donc pas de carburant  Douala, un samedi, en plein weekend. Les gens qui se mariaient ont dû se ravitailler dans les zoua-zoua, afin d’éviter toute mauvaise surprise. Les transporteurs ont dû redoubler d’ingénierie pour trouver des endroits où ils entreraient en possession du précieux liquide, et les passagers ont dû subir l’augmentation des prix du transport.
Sans oublier que ce dit transport est presque le nerf de la guerre, car quand il augmente c’est toute la chaîne de consommation qui en est impactée. Ainsi donc si le problème perdure, on assistera mécaniquement à une hausse généralisée des prix sur le marché ; déjà que le Camerounais moyen n’arrive pas déjà à s’en sortir. Mais on sera coincé par des augmentations à n’en point finir, et particulièrement sur le cas du si précieux panier de la ménagère.

Mais là n’est même pas le réel problème. Le vrai problème, c’est que ces pénuries machiavéliquement orchestrées, c’est pour nous passer un message qui est très clair : LE PRIX DU CARBURANT VA BIENTOT AUGMENTER !

 

Ecclésiaste Deudjui
(+237) 696.469.637
Article publié sur wutsi.com/@/clesh7

Douala
Carburant
Penurie
Scdp
Essence