De l’exhibitionnisme

By Ecclésiaste DEUDJUI
3 Minutes
La génération actuelle s
La génération actuelle s'exhibe sur les réseaux sociaux. Source: vecteezy.com /CC-BY

Personnellement je ne suis pas quelqu’un qui aime publier ses photos sur les réseaux sociaux. Enfin, pas beaucoup. Et je commence à me dire que cela doit provenir d’un problème générationnel. Parce que que ce soit sur Facebook, sur Instagram et encore plus WhatsApp, les selfies de mes amis pleuvent sur les photos de couvertures, sur les statuts, sur les fils d’actualité et sur les images de profil...

Alors, de quoi s’agit-il ? De l’exhibitionnisme ? Pas seulement.

Plusieurs études ont démontré que les réseaux sociaux ont radicalement transformé la façon des gens de vivre en communauté, mais aussi leur façon de communiquer. D’autres études observationnelles ont révélé que les individus s’expriment sur les plateformes sociales pour rehausser leur image auprès de leur entourage. Et enfin, je pense que nous utilisons surtout nos smartphones pour nous (re)donner de la confiance, pour rehausser notre estime de nous-mêmes, pour nous valoriser auprès des yeux des autres mais également pour explorer l’égocentrisme atavique et aussi le narcissisme...

Les statuts, encore appelés stories, en sont une parfaite illustration. Il s’agit d’une image (un selfie en général) qui possède une durée de vie de 24 heures, ou alors d’un commentaire amusant ou philosophique dont le « partageur » se vante d’être le « révélateur ». Il y a aussi des statuts qui traduisent l’état d’âme de leur auteur, ou encore son actualité ou pourquoi pas ses émotions sentimentales et ses déclarations de gratitude envers X ou Y.

Nous sommes passés dans une ère où nous sommes seuls devant notre téléphone portable, mais tout en étant à plusieurs. Nous nous inventons une image qui doit être forcément affriolante et attirante, et d’ailleurs les filtres et les effets spéciaux sont là pour nous y aider. Les générations actuelles combattent à la fois la diffusion de leurs données personnelles par les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon), mais en même temps ce sont nous-mêmes qui militons pour avoir le droit de nous montrer, de nous filmer et de raconter toute notre vie privée sur internet.

L’époque de l’exhibitionnisme que nous vivons actuellement est savamment pernicieuse. C’est un exhibitionnisme non pervers. C’est exhibitionnisme acceptable. C’est un exhibitionnisme voyeuriste. C’est un exhibitionnisme qui nous sert de journal intime mais qui est pourtant diffusé dans le reste du monde. C’est un étalage de nos jardins secrets les plus intimes et dont nous n’en sommes même pas conscients, malheureusement...

Alors je ne condamne personne, et je ne vous juge pas. Je ne suis pas meilleur que ceux qui nous racontent ce qu’ils ont mangé à midi ou ceux qui nous informent qu’ils viennent d’attraper les maux de tête. Je ne suis pas contre ceux qui s’inventent une réalité virtuelle et une vie de rêve qui ne sont pas les leurs. Je ne suis pas opposé aux dames qui se rendent hyper sexy et super belles sur les photos, ni aux hommes qui se rendent hyper riches et super séduisants à travers leurs publications.

À chacun sa vie !

Et puis je ne peux même pas leur en vouloir puisque cela doit sûrement provenir d’un problème générationnel...

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

doualatour@yahoo.fr

Facebook
Whatsapp
Réseaux Sociaux
Instagram
Selfies