Modeste Mbami est mort !

By Ecclésiaste DEUDJUI
3 Minutes
Modeste Mbami (1982-2023) sous les couleurs des Lions indomptables. Source: actucameroun.com /CC-BY
Modeste Mbami (1982-2023) sous les couleurs des Lions indomptables. Source: actucameroun.com /CC-BY

 

Le football camerounais est en deuil ! Car depuis hier samedi 7 janvier 2023, nous avons perdu un illustre compatriote en la personne de Modeste Mbami.
Inutile de présenter cet ancien Lion indomptable qui aura marqué toute une génération, et qui nous quitte à seulement quarante ans (il est né le 9 octobre 1982). C’est donc une pluie d’hommages qui déferle dans les médias depuis hier, tous plus sincères et émouvants les uns que les autres. Samuel Eto’o parle d’un coéquipier qui s’en est allé trop tôt, Geremi Ndjitap s’attriste de la disparition d’un compagnon qui le faisait beaucoup rire, tandis que Bonaventure Kalou se rappelle les merveilleux moments qu’ils ont passés ensemble au PSG...

Il faut dire que Modeste Mbami a été une tête d’affiche du championnat de France entre 2003 et 2009. Pendant trois il a rayonné au milieu de terrain du PSG, livrant 101 matchs de qualité avec le club de la capitale. Il est ensuite allé chez l’ennemi marseillais pour un bail de trois années également, livrant là aussi une bonne centaine de matchs de très-très haut niveau.

Personnellement, moi je l’ai découvert en 1998, au stade de la cuvette de Bépanda. Avec la Dynamo de Douala, j’avais observé un dossard N°2 assez nonchalant, mais qui émerveillait le stade à chacune de ses prises de balle. Je l’ai remarqué quelques semaines plus tard, toujours dans la même cuvette et avec le même dossard, mais cette fois-ci sous les couleurs des Lions indomptables juniors. Encore plus brillant, encore plus technique, encore plus nonchalant mais toujours aussi efficace et davantage plus percutant...
Et c’est alors qu’on m’apprit que ce génie s’appelait tout simplement Modeste Mbami.

 

Modeste Mbami (au milieu) a remporté la Coupe de France en 2006 sous les couleurs du PSG, aux côtés de Salomon Kalou (à gauche) et de l
Modeste Mbami (au milieu) a remporté la Coupe de France en 2006 sous les couleurs du PSG, aux côtés de Salomon Kalou (à gauche) et de l'entraîneur Guy Lacombe. Photo: leparisien.fr /Image reprise sous autorisation

 

Quel Camerounais ne se souvient pas de Sydney 2000 ? Où, en quart de finale contre le Brésil de Ronaldinho, dans une prolongation insoutenable, le Cameroun s’était retrouvé à 9 contre 11. Et puis soudain, tel un éclair, Mbami avait sorti de son chapeau un crochet éliminateur, puis décoché une frappe imparable que le gardien brésilien avait suivi de toutes ses forces, sans toutefois empêcher le ballon de terminer sa course au fond des filets... but en or !
La suite vous la connaissez, les Lions indomptables ont été champions olympiques de football cette année-là.

C’est réellement une disparition qui me chagrine profondément, surtout que Mbami décède à un âge relativement jeune. Il vivait au Havre où il s’était installé après sa dernière aventure footballistique. Avant cela il avait joué dans des clubs comme Sedan, PSG et Olympique de Marseille donc, et ensuite Almeria (Espagne), Dalian Aerbin (Chine), Ittihad (Arabie saoudite), Millionarios (Colombie) et enfin Le Havre où il a terminé sa carrière de joueur en 2016, après y avoir disputé une dizaine de matchs.

Modeste Mbami est mort d’une crise cardiaque ce samedi 7 janvier 2023, après avoir été testé positif au Covid-19 il y a quelques jours. C’est toute la grande famille du football camerounais qui est affligée par cette triste disparition.
Que son âme repose en paix !

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

Article publié sur wutsi.com/@/clesh7

Lions Indomptables
PSG
Modeste Mbami
Décès
Football Camerounais