L’imposteur qui s’est fait passer pour un footballeur célèbre

By Arol Ketch Raconte
2 Minutes

Dans les années 1950, l’équipe nationale de Hongrie a un effectif impressionnant et est surnommée le “onze d’or hongrois” avec des joueurs exceptionnels comme József Zakariás, Sándor Kocsis, Ferenc Puska, Nándor Hidegkuti ou encore József Bozsik.

Fin juillet 1954, peu de temps après la fin de la coupe du monde, un prétendu footballeur se présente au club de football de Lille ( le LOSC), champion de France en titre. Il dit être József Zakariás, membre de la fameuse équipe de Hongrie.

Il dit avoir choisi la liberté après la coupe du monde, avoir fui son pays et souhaiterait jouer au LOSC. Pour les dirigeants lillois, faire signer le demi-gauche du spectaculaire onze d’or hongrois, c’est du pain béni, la manne tombée du ciel, le coup du siècle. Le président lillois, Louis Henno s’empresse de faire signer le footballeur sans même prendre la peine de vérifier son identité.

Une conférence de presse est organisée dans la foulée pour présenter la nouvelle recrue du club. Et comme si celà ne suffisait pas, le prétendu Zacharias qui visiblement n’est pas très modeste racontera au cours de la conférence de presse avoir déjà tué un gardien de but avec son tir surpuissant. Le ton est donné.

La presse locale et nationale n’est pas en reste. Elle raconte la belle histoire de ce footballeur hongrois finaliste du dernier mondial qui a déchiré le rideau de fer pour choisir le camp de la liberté.

Le pot aux roses sera découvert lors d’un match amical au cours duquel le prétendu Zacharias va livrer une prestation ridicule, pitoyable. Il n’a carrément pas le niveau.

La supercherie est éventrée, le faux milieu de terrain est arrêté et emprisonné. Il passe aux aveux; on découvre alors qu’il est un ancien légionnaire tchécosloaque et s’appelle en réalité Ladislav Fereb.

Arol KETCH
Rat des archives

Sport
Faits Divers
Récits
Europe
Hongrie