La clinique de Valsero

By Ecclésiaste DEUDJUI
3 Minutes
Le Général Valsero est devenu l
Le Général Valsero est devenu l'un des YouTubeurs les lus influents du Cameroun. Source: actucameroun.com /CC-BY

 

Je ne sais pas pour vous, mais moi je suis littéralement tombé amoureux de la chaîne YouTube du Général Valsero. Au début je le regardais du coin de l’œil, avec ses airs d’ex-taulard MRCiste expatrié en Hexagone, et pour dire vrai je ne le prenais pas véritablement au sérieux. Mais depuis que j’ai réellement compris le concept de sa clinique...

En fait, le Général Valsero est un « chanteur-rappeur » (j’ai emprunté l’expression à Samuel Eto’o) qui s’est fait remarquer il y a une quinzaine d’années. Ses chansons mythiques sont intitulées « Lettre au président » et « Ce pays tue les jeunes », des chansons qui ont été interdites dans certaines parties du territoire national, parce que jugées potentiellement séditieuses.
Valsero a milité pendant quelques temps dans les rangs du MRC, le véritable parti d’opposition au Cameroun. Cela lui a valu un embastillement de neuf mois, dont il n’a pu être libéré  que grâce à l’intervention personnelle du président français Emmanuel Macron. Depuis, il s’est installé en exil. Il a commencé à publier quelques petites vidéos pour partager ses impressions sur l’actualité politique du Cameroun, et cela semble bien lui plaire visiblement.

La clinique de Valsero, c’est un concept tout simplement génial ! Valsero n’a pas besoin d’artifices, ni de montages spéciaux ni d’effets de motion design, pour nous diffuser ses impressions. Il se place en face de sa caméra avec ses lunettes noires —toujours—, et devant une étagère de sa bibliothèque. Il choisit un thème sur l’actualité brûlante du Cameroun, et il y pose son commentaire.
Ses vidéos durent généralement entre 8 et 15 minutes. Au départ il faisait une à deux publications par semaine, ensuite il est passé à une publication par jour, et actuellement avec la Coupe du monde, il se retrouve parfois en train de réaliser quatre voire cinq publications durant la même journée...

 

Valsero est avant tout un artiste musicien-rappeur. Source: critiqsite.com /Image reprise sous autorisation
Valsero est avant tout un artiste musicien-rappeur. Source: critiqsite.com /Image reprise sous autorisation

 

Il faut dire qu’il a de quoi être inspiré, avec toute l’actualité brûlante qui sévit au Cameroun. Lorsque ce ne sont pas des faits divers, ce sont des faits divertissants. Lorsque ce ne sont pas des attaques personnelles qu’il reçoit et auxquelles il se sent obligé de répondre parfois, ce sont des événements politico-sociaux qui l’interpellent en tant que bon citoyen Camerounais.
Et puis, ce que nous aimons chez lui (il a déjà plus de trente mille abonnés), c’est d’abord son franc-parler. C’est son attitude décontractée et ses expressions parsemées de camerounismes, avec quelquefois des airs comiques et un langage très soutenu lorsque la nécessité l’impose. Mais surtout, il s’agit là d’un mec hyper intelligent. Il peut se tromper parfois, mais ses analyses sont généralement très pertinentes et régulièrement très appropriées. Valsero possède encore cette capacité de jugement et de lucidité impartiale qui manque à beaucoup de mes compatriotes ; et pour lui dénier cette probité morale et cette liberté intellectuelle, il y en qui vont jusqu’à le traiter de « fumeur de chanvre ».
C’est pitoyable !

Bref, j’adore la clinique de Valsero, et je ne suis pas le seul. Je croise parfois des commerçants qui sont connectés sur leur téléphone pour écouter les développements du Général, et je suis plutôt satisfait à sa place. Je vois aussi que ses développements sont reçus jusque dans les plus hautes instances, puisque chaque fois qu’il s’attaque à un « patient » dans sa clinique, eh bien généralement celui-ci s’arrange à lui répondre au bout des jours qui suivent.

Et puis, pour ne rien gâter, Valsero s’est mis en travers de la dérive égocentrique et dictatoriale du président de la Fécafoot, et en cela je le considère comme un allié des plus indéfectibles. Il s’oppose à la mendicisation du peuple camerounais qui se met à genoux pour un simple voyage au Qatar, et il conclut en disant que l’essentiel des maux que nous rencontrons au Cameroun, n’est que la conséquence directe d’une quarantaine d’années de mal-gestion et de mauvaise gouvernance.

Au revoir les enfants, c’était papa !

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

Article publié sur wutsi.com/@/clesh7

Samuel Eto’o
Videos
Valsero
Youtube
Clinique De Valsero