CDM 2022 : Breel Embolo punit le Cameroun

By Camfoot
2 Minutes

Pour sa première sortie dans cette Coupe du monde au Qatar, la sélection nationale du Cameroun a été battue par la Suisse (1-0). Et c’est un Camerounais qui a inscrit le but victorieux pour la Nati : Breel Embolo.

L’envie y était, mais le réalisme non. Après une belle première mi-temps, la sélection nationale du Cameroun est tombée face à la Suisse (1-0) ce jeudi, à l’occasion de la première journée dans le groupe G de la Coupe du monde. Et c’est un Camerounais d’origine qui a envoyé les hommes de Rigobert Song dans les cordes. Son nom : Breel Embolo. Auteur d’un match pourtant moyen, le natif de Yaoundé a marqué sur sa seule occasion de la rencontre.

L’envie était au rendez-vous

Le début du match était équilibré avec la maîtrise du ballon pour les Suisses. Si la Nati faisait tourner la balle, les meilleures occasions étaient cependant pour les Camerounais. Bien aidé par un Bryan Mbeumo remuant, Toko Ekambi est tout proche d’ouvrir le score. Mais sa frappe passe au-dessus de la cage de Sommer (9e). Choupo-Moting s’y met à son tour, mais manque son face-à-face après avoir été gêné par un défenseur suisse (14e).  

Les Lions multipliaient les vagues dans le camp adverse, mais manquaient de justesse dans le dernier geste. Martin Hongla (29e) et encore Choupo-Moting (40e) voyaient leurs tentatives être repoussées. Incapables de réagir, les Suisses gardaient néanmoins leur sang-froid jusqu’à la pause.

Breel Embolo punit le Cameroun

De retour des vestiaires, les Suisses se projetaient et trouvaient rapidement une faille. Une longue passe de Xhaka trouve un Shaqiri esseulé dans le couloir de Nouhou Tolo. Le joueur de Chicago Fire a un boulevard et centre pour Breel Embolo qui punit André Onana (1-0, 48e). La Nati est proche de doubler la mise. Mais André Onana fait un bel arrêt sur cette tentative de Ruben Vargas après avoir reçu une passe tranchante (66e).

Malgré une envie évidente, Choupo-Moting redoublait de créativité pour déstabiliser un bloc défensif suisse vraiment bien en place. Les tentatives du capitaine camerounais sont vaines. L’entrée en jeu de Vincent Aboubakar, Georges-Kévin Nkoudou et Moumi Ngamaleu ne vont rien y changer. Le Cameroun perd son match le plus abordable, dans un groupe où la Serbie et le Brésil promettent de ne faire aucun cadeau.

Actualités
Eric-Maxim Choupo-Moting
Breel Embolo