L’entrepreneuse Charlotte Libog partage son expérience pour booster le leadership des femmes africaines

By Investir au Cameroun
2 Minutes

(Investir au Cameroun) - L’entrepreneuse camerounaise Charlotte Libog annonce l’organisation de deux conférences le 10 décembre à Yaoundé et le 17 décembre à Douala. Portées par son concept Née pour briller (NPB), elles auront pour thème : « Boostes ton leadership grâce à la puissance de l’Amour ».

« Le concept Née pour briller est une réelle réponse à l’urgence de la promotion du leadership chez la femme africaine à l’heure où les divers experts reconnaissent le leadership féminin comme étant l’un des trois piliers à activer pour l’émergence du continent africain (en plus de l’agriculture et de l’employabilité des jeunes), il constitue une alternative efficace à la pénurie observée en matière d’instruments dédiés à la promotion du leadership en Afrique », expliquent ses équipes.

Au cours des conférences annoncées, Charlotte Libog, mère de 3 enfants, va présenter son parcours d’entrepreneuse « hors-pair » dans les domaines agroalimentaires et du bien-être. Ce d’autant plus qu’elle est nantie d’un troisième cycle universitaire en « Ebusiness » et revendique près d’une centaine d’interventions dans des conférences autour du leadership féminin, de l’épanouissement de l’humain et de l’agriculture.

La Camerounaise est en plus la fondatrice de la plateforme « Afrique, grenier du monde ». Elle a été créée en 2013 dans le but de promouvoir l’Investissement agricole en Afrique subsaharienne et participer de manière efficace et durable à une réelle émergence de l’agriculture africaine. Sous sa coordination, le « Think & Do Tank Afrique Grenier du Monde » mène d’ailleurs aujourd’hui une action de plaidoyer pour la valorisation du potentiel agricole et agroalimentaire en Afrique. Il s’agit d’un secteur qui pourrait générer 1000 milliards de dollars à l’horizon 2030 contre 313 milliards de dollars annuels aujourd’hui, selon la Banque mondiale.

Pour y parvenir, Mme Libog préconise notamment le recours aux nouvelles technologies. « Aujourd’hui, j’apprécie d’appliquer le numérique à l’agriculture en Afrique grâce à la plateforme “Afrique Grenier du Monde”, dédiée à la promotion de l’entrepreneuriat agricole en valorisant l’ensemble de la chaîne via un dispositif dénommé Isap (information, sensibilisation, accompagnement et plaidoyer) et d’autre part le Fagem (lefagem.com), un rendez-vous annuel dédié à la promotion des solutions agro-digitales essentielles pour la croissance du secteur agricole et agroalimentaire. C’est ma manière d’apporter une contribution significative à un développement inclusif et durable en Afrique », déclare-t-elle.

S.A.