Julia Pastrana, femme singe

By Arol Ketch Raconte
2 Minutes

Né au Mexique en 1834, Julia Pastrana est une femme qui atteinte d’hypertrichose fut exposée comme un être monstrueux dans des zoos humains. L’hypertrichose correspond à un développement excessif et inhabituel de la pilosité tant chez l’homme que chez la femme.

Julia Pastrana va aussi s’illustrer tout au long de son parcours terrestre comme chanteuse et actrice.

Les informations sur sa vie sont difficiles à vérifier. Toutefois, selon certaines sources, Theodore Lent l’aurait trouvée dans une grotte, en compagnie de sa mère. Elle était déjà atteinte d’hypertrichose . Du fait de cette particularité physique, elle aurait acheté à sa mère dans le but de l’exhiber en public. En plus de sa pilosité abondante, elle mesurait 1 mètre 34 centimètres, avait des oreilles extraordinairement développées, un grand nez, une mâchoire fortement prognathe. Tout ceci faisait d’elle, une curiosité.

Par la suite, elle va apprendre à chanter, à danser et à s’exprimer dans trois langues, à l’écrit et à l’oral. Le 20 mars 1860 lors d’une tournée en Russie, elle donne naissance à un enfant qui meurt quelques jours après sa naissance. Julia meurt quelques jours après son enfant.

Theodore Lent va alors confier son corps et celui de son enfant au professeur Sokoloff, de l’université de Moscou afin qu’il les embaume et les momifie. Puis, ce même Theodore Lent racheta les corps momifiés de la mère et de l’enfant pour continuer à les exposer et se faire de l’argent.

Les cadavres embaumés de Julia Pastrana et de son enfant furent exposés jusque dans les années 1970 avant que le gouvernement norvégien n’interdise cette exhibition morbide et ne confisque les corps.

En 1979, un voleur s’accapare des corps avec pour ambitions de les exhiber dans l’optique se faire de l’argent. Il est interpellé et les corps sont à nouveau saisis.

En 2009, les corps sont conservés à l’université d’Oslo où ils sont utilisés pour la recherche scientifique.

En février 2013, la Norvège rend les corps au Mexique et ceux-ci sont enterrés dans le Sinaloa; un État du Mexique situé sur la côte du golfe de Californie.

La terre est sale ! Si è ne mvit !

Arol KETCH – 19.11.2022

Rat des archives

Faits Divers
Récits
Amérique
Biographie
Femme Singe