Pourquoi les gens riches sont si mal élevés ?

By Ecclésiaste DEUDJUI
3 Minutes
La richesse rend certaines personnes méconnaissables. Image: ztele.com /CC-BY
La richesse rend certaines personnes méconnaissables. Image: ztele.com /CC-BY

 

Cet article n’est pas un amusement hein, au contraire ! C’est du très-très sérieux. Puisque des études scientifiques ont révélé que les hommes fortunés –et aussi les femmes, évidemment– étaient très peu enclins à la compassion, au sourire, à la sympathie, à la patience, à la jovialité, etc.

Qu’est-ce qu’une personne riche ?
Déjà, la notion de richesse est presque subjective. Puisque certains diront que la richesse se trouve dans la santé, et d’autre qu’elle réside plutôt dans la satiété. Il y a des ermites qui n’auront besoin de rien pour se sentir riches, tandis que les ultra-capitalistes ont incessamment besoin d’accumuler de la richesse pour se sentir importants et indispensables.
Nous parlons ici de la richesse matérielle. De l’argent, en quelque sorte. Celle (la richesse) qui vous permet de vous acheter une nouvelle voiture, un nouvel immeuble, une nouvelle épouse, pourquoi pas. L’argent est devenu le baromètre des classes sociales dans toutes les sociétés contemporaines, et donc plus on en possède, plus on est considéré comme une personne riche. À l’inverse, ceux qui ne disposent pas d’assez de ressources financières ou qui ne parviennent pas à assouvir leurs besoins primitifs, seront irrémédiablement considérés comme des personnes pauvres...

Les gens riches sont-ils mal élevés ?
En réalité, pas vraiment. Mais disons qu’ils sont moins enclins à la convivialité et à la politesse hypocrite que la plupart des autres individus.
D’après des études psychologiques, on a constaté que les personnes fortunées ne s’attardaient pas sur les visages des gens avec qui ils discutaient. Ils ne sympathisent pas non plus avec des inconnus dans les files d’attente, ni ne s’assoient à côté des étrangers lorsqu’ils se rendent dans des milieux publics. Car plus on est à l’aise financièrement, et plus on tend à s’isoler voire à se bunkeriser : plus de colocation, plus de transports en commun, plus de mélanges dans les bars ou dans les restaurants populaires. C’est pour cela que les riches préfèrent les loges présidentielles dans les stades, pour ne pas se mélanger à la « masse ». Ils préfèrent aussi s’établir dans des quartiers résidentiels qui sont silencieux, et généralement ils se font aussi ériger des portails qui sont non seulement hauts, mais qui sont également protégés par des fils barbelés...

Parfois, ce ne sont pas les riches qui changent, mais les gens qui changent autour d’eux. Parce que les riches s’appliquent une discipline de vie si rigoureuse et si catégorique, que les gens autour d’eux les considèrent comme des parvenus. Et pourtant parfois ils sont restés les mêmes. Mais pour devenir riche cela demande d’éliminer toutes les influences négatives de sa vie, et de ne se concentrer que sur l’essentiel. Les gens qui ont beaucoup d’argent sont donc focalisés sur les moyens d’avoir encore plus d’argent, et cela les fait passer pour des personnes froides, impassibles et sans cœur.

Qui est finalement sympathique ?
Ce sont les pauvres qui sont sympathiques, car en réalité ils n’ont pas vraiment le choix. Ils sont sympathiques parce qu’ils visent un intérêt particulier. Les employés sont compréhensifs envers leurs supérieurs parce qu’ils espèrent une promotion. Les chercheurs d’emploi sont souriants durant les entretiens d’embauche. Les locataires sont toujours aimables lorsqu’ils doivent de l’argent à leur propriétaire. Les gens qui ont des problèmes se mettent à genoux devant les élites pour leur soutirer un peu d’argent. Les hommes qui convoitent une femme s'esclaffent à toutes ses blagues parce qu’ils espèrent ainsi pouvoir la conquérir...

Pour finir, disons simplement que la richesse corrompt. Elle donne un sentiment de supériorité qui fait perdre à son détenteur un peu d’humanité. La plupart des riches sont froids, impassibles et sans scrupules. Ce n’est pas parce qu’ils étaient comme ça qu’ils sont devenus riches, mais c’est parce qu’ils sont devenus riches qu’ils sont dorénavant comme ça. Ils ne respectent plus les passages piétions. Ils parlent n’importe comment à leurs aînés. Ils sont parfois prétentieux, antipathiques, immoraux et désagréables. Ils ont une sensation de puissance qui les incite à violer les règles, car ils se disent qu’ils pourront tout réparer grâce à l’aide de leur potentiel économique. Ils se méfient de tout le monde, et ils commencent à draguer les femmes en s’exprimant exclusivement à travers leur porte-monnaie.
Bref, ils deviennent mal élevés !

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

doualatour@yahoo.fr

Education
Argent
Pauvreté
Richesse
Riches