Football : qui habillera les Lions indomptables au Qatar ?

By Ecclésiaste DEUDJUI
3 Minutes
La bataille entre la Fécafoot et Le Coq sportif est très rude. Source: footyheadlines.com /CC-BY
La bataille entre la Fécafoot et Le Coq sportif est très rude. Source: footyheadlines.com /CC-BY

 

La sentence du Tribunal de Nanterre est tombée hier soir, La Fécafoot est sommée se poursuivre son partenariat avec l’équipementier Le Coq sportif, en plus de devoir payer une amende de 3 000 euros. De plus, ce dernier se réserve le droit d’entamer une autre procédure pour réparation du préjudice subi, lui qui estime avoir perdu beaucoup d’argent depuis le démarrage de cette querelle durant le mois de juin dernier...

Pour rappel, la fédération camerounaise de football avait unilatéralement décidé de rompre ce contrat, estimant que Le Coq sportif ne payait pas ses traites à temps. Le président de la Fécafoot avait dans la foulée engagé un partenariat avec One all sports, un équipementier qui faisait ses premiers pas dans le football, et dont très peu de Camerounais avaient déjà entendu parler. On nous a ensuite vendu les mérites de ce nouveau partenariat, disant qu’il était plus juteux —sans toutefois nous donner les chiffres— et plus lucratif que le précédent.
Sur le plan de la forme, c’était un scandale ! Une rupture unilatérale d’un contrat s’apparente forcément à une rupture abusive, quels qu’en soient les motifs. La Fécafoot n’avait d’ailleurs pas trouvé un terrain d’entente avec le Coq sportif avant sa plainte, car aucune conciliation n’avait pu aboutir. On a même vu Samuel Eto’o et Yannick Noah, actionnaire du Coq sportif, s’écharper par médias sociaux interposés. Et les observateurs se sont demandés qui était le plus patriote parmi ces deux grandes icônes...

Aujourd’hui, le Cameroun est dans la mouise. À quelques jours de la Coupe du monde, qui habillera finalement les Lions indomptables ? La justice vient de trancher, et cette décision sera naturellement portée à la FIFA. Entre-temps One all sports fera ce samedi 5 novembre, la présentation officielle de ses nouveaux maillots pour le Cameroun. La Fécafoot envisage également de faire appel de la décision du tribunal. Aura-t-on, dès lors, des maillots officiels pour la Coupe du monde avec Le Coq sportif, et des maillots officieux pour les aficionados de Samuel Eto’o Fils ?

Il reste que malgré la décision de justice, c’est très difficile de faire cohabiter deux structures qui se regardent en chiennes de faïence. C’est même ridicule à la limite d’obliger quelqu’un à porter des vêtements dont il s’est défendu d’être demandeur. Le second équipementier a même déjà signé un contrat de distribution avec l’entreprise Bee-Sarl, ce qui rend l’équation encore plus irrésoluble.
La seule issue à cette histoire sera une note très salée de la part de la Fécafoot, elle qui a mis Le Coq sportif en difficulté alors que celle-ci avait beaucoup misé sur la participation des Lions indomptables à la Coupe du monde 2022 au Qatar. En d’autres termes, la Fécafoot devra certainement verser beaucoup-beaucoup d’argent à l’habilleur français.

Cette rupture de contrat, si elle avait été faite pour narguer l’ancien exécutif de la Fécafoot, s’apparente malgré tout à une très une mauvaise décision. Non seulement pour l’image du Cameroun qui ne connaît toujours pas son équipementier avec certitude, mais aussi parce que Samuel Eto’o est accusé de pratiquer ses propres business avec les effigies de notre football camerounais.

On se rappelle que l’entraîneur Conceiçao avait également été limogé de façon aussi cavalière, et que cela nous avait valu un dédommagement de... 1 milliard de FCFA !

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

Article publié sur wutsi.com/@/clesh7

Lions Indomptables
FECAFOOT
Samuel Eto’o
Le Coq Sportif
One All Sports