J’ai regardé un épisode du Bachelor

By Ecclésiaste DEUDJUI
3 Minutes
L
L'affiche de la télé-réalité The Bachelor Afrique francophone, présentée par Emma Lohouès. Source: ayanawebzine.com /CC-BY

 

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais les rues de Douala sont remplies d’affiches publicitaires d’une série qui vient de commencer sur Canal+, et qui s’intitule The Bachelor. Au départ je me disais qu’il s’agissait d’une télé-réalité qui concernait un nouveau bachelier qui vient d’entrer à l’université, mais c’est parce que j’ai un anglais incroyablement médiocre !
J’ai ensuite appris, malgré moi, qu’il s’agissait effectivement d’une télé-réalité destinée à l’Afrique francophone, mais que le mot « bachelor » signifiait en réalité « célibataire »...

J’avoue que je ne suis pas trop fan de ce genre de programmes télévisés. La preuve, j’ai suspendu la chaîne E!News de mon téléviseur. Je déteste aussi les émissions comme « Quatre mariages et une lune de miel », « L’amour est dans le pré », ou encore les shows en pseudo-direct comme « The Voice » ou pourquoi pas « N’oubliez pas les paroles ».

Je ne sais pas comment je me suis retrouvé devant un épisode du Bachelor. Ou je cherchais même quoi sur internet oooh ? Toujours est-il que je suis tombé sur le synopsis de cette télé-réalité que je trouve absolument lunaire, et que j’ai appris ceci par exemple : le Bachelor est un homme fortuné qu’on va plonger au cœur de l’émission, et à qui on va proposer une vingtaine de filles qui tenteront chacune de l’impressionner. L’émission, qui est présentée par Emma Lohoues, s’étale sur plusieurs épisodes ; le temps pour le célibataire de se faire une parfaite opinion avant de choisir la « femme de sa vie ». Le principe de l’émission veut que la fille qui aura remporté le « concours » finisse par épouser réellement le monsieur en question, et moi je me demande : comment un homme aussi riche peut-il rechercher son amour en mondovision ? Ou pire, comment des femmes aussi affriolantes peuvent-elles rechercher l’amour devant des caméras de télévision, alors qu’elles repoussent pourtant des milliers de prétendants tous les jours dans la rue ?

The Bachelor est une représentation de l’occidentalisation de la mentalité africaine. Plus que de l’amour, il s’agit principalement d’un jeu télévisé. Les pin-up qui y participent le font surtout pour se faire voir, pour devenir des influenceuses plus tard, plutôt que pour se rapprocher de leur soi-disant homme idéal.

Je vous prends un exemple : lors du premier épisode, il y a une certaine Laeticia qui discutait avec le Bachelor, et qui lui a avoué avoir quitté son ex pour accepter de participer à cette émission. Vous m’avez bien entendu ? Elle a quitté son mec avec qui elle sortait déjà depuis longtemps, c'est-à-dire son amoureux, pour venir participer à l’émission et rechercher un homme de sa vie dont elle ne savait absolument rien au préalable, sinon qu’il était immensément riche.
On est encore là dans le monde la rationalité ?

Et puis The Bachelor (je parle de l’émission) est un concentré de superficialité et de bling-bling. C’est aussi un formatage subliminal de ce que devrait représenter la femme africaine idéale, puisque toutes les candidates sont superficielles, elles sont extrêmement maquillées, elles sont toutes de teint clair, elles sont minces et sveltes pour la plupart, etc. Elles ont aussi systématiquement de faux ongles, de faux cils, de faux cheveux, de fausses fesses, de fausses poitrines, de faux objectifs.
Et naturellement l’amour c’est pour les riches, évidemment, puisque tous les loisirs de cette émission se déroulent dans les grands restaurants, dans les grands hôtels, dans les grands spas, dans les hypermarchés, à l’intérieur de grosses voitures, etc.
Conclusion : la femme africaine ne doit pas avoir des rondeurs, et l’homme qui veut une femme africaine moderne doit absolument posséder beaucoup-beaucoup d’argent !

Je ne vais pas m’attarder sur une émission dont je n’ai observé qu’un seul épisode, et au hasard en plus ! Mais je dirai que le premier candidat s’appelle Joël Williams, et que je l’ai trouvé plutôt intelligent, posé et assez sérieux. Je ne comprends pas ce qu’un type aussi structuré vient chercher dans un spectacle aussi ubuesque, mais bon, la télévision a ses raisons que la raison elle-même ignore.
Mais en attendant, prévenez-moi dès que toutes les saisons de cette inénarrable télé-réalité seront définitivement terminées !

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

Article publié sur wutsi.com/@/clesh7

Emma Lohoues
Afrique Francophone
The Bachelor
Télé-réalité
Joël Williams