Ce qui me choque dans l’arrestation de Blanche Bailly

By Ecclésiaste DEUDJUI
3 Minutes
Blanche Bailly est une éminente artiste-musicienne camerounaise. Source: mimimefoinfos.com /CC-BY
Blanche Bailly est une éminente artiste-musicienne camerounaise. Source: mimimefoinfos.com /CC-BY

 

Je viens de regarder la vidéo dans laquelle Blanche Bailly se fait interpeller par la police, et qui a fait le buzz sur internet. L’artiste a été arrêtée ce mardi par les forces de l’ordre qui se sont rendues à son domicile, et qui l’y ont extirpée manu militari. La vidéo a été tournée par Blanche Bailly elle-même, pour se prémunir contre tout dérapage. Elle a été diffusée sur Facebook en direct pour prendre les internautes à témoin ; et curieusement les policiers sachant qu’ils étaient filmés, ne lui ont même pas demandé de mettre un terme à cet enregistrement pour autant...

Déjà, Blanche Bailly est une artiste de renom dans notre pays. Et même si cela ne l’exempte pas des convocations judiciaires, elle a quand même droit à certains égards. On ne doit pas l’interpeller ni l’appréhender comme on le ferait avec le vulgum pecus.
Sur cette vidéo, elle est en compagnie de son enfant, et en tenue de maison. On ne voit pas trop à quel moment le ton est monté, mais une interpellation ne doit jamais virer à l’affrontement. Les policiers auraient mieux fait de lui parler gentiment, lui expliquer clairement et calmement les motifs qui lui sont reprochés, et demander à Blanche Bailly de s’habiller convenablement puis de les accompagner au poste afin de procéder à un interrogatoire.

Par la suite, on a appris qu’il s’agissait d’une histoire de frigo acheté en seconde main. Un recel, en quelque sorte. Un réfrigérateur volé. J’en profite pour rappeler à nos « personnalités publiques » comme elles aiment bien se faire appeler, de faire très attention. La popularité implique des privations. La notoriété induit des sacrifices. La starmania ne va pas sans quelques inconvénients assez désagréables, comme par exemple le fait de ne plus pouvoir effectuer n’importe quoi n’importe comment et avec n’importe qui.

  

   

Quand vous êtes déjà une star, et davantage lorsque vous avez atteint la dimension de Blanche Bailly, vous n’achetez plus vos réfrigérateurs dans les sous-quartiers. Vous devez —c’est le prix à payer— acheter tous vos équipements avec factures, et de préférence dans des magasins et des supermarchés bien reconnus. Ce n’est pas obligatoire, mais cela vous évitera bien des désagréments. Tout comme vous ne devez plus dire du n’importe quoi, vous filmer n’importe comment et encore moins avec n’importe qui. Vous ne devez même plus vous rendre au tournedos par exemple, ni même dans les sans-caleçons. Car ce qu’on pardonnera à une personne lambda, eh bien c’est là qu’on passera pour vous ébranler définitivement et essayer une bonne fois pour toutes de « finir avec votre carrière »...

Donc cette vidéo est nauséabonde, et presque choquante à la limite. On n’interdit pas aux policiers de faire leur job, mais l’objectif lors d’une interpellation, ce n’est pas du tout l’humiliation. On n’empêche pas à nos gendarmes de démontrer que tout le monde est égal devant la Loi, et que force revient à la Justice, mais les cinq doigts de la main ne sont pas tous pareils et méritent des considérations différentes.

Débarquer chez Blanche Bailly et la trimballer au sol devant son enfant à cause d’une ridicule histoire de réfrigérateur, c’est vraiment très dénigrant. Et ce n’est pas cette image-là que nous devons présenter de notre République !

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

Article publié sur wutsi.com/@/clesh7

Video
Blanche Bailly
Police
Arrestation
Frigo