Cameroun : le Feicom et l’Unicef renforcent leur engagement pour la protection des droits des enfants

By Journal du Cameroun
2 Minutes

Les deux institutions viennent de parapher un accord en vue du renforcement des capacités des collectivités locales. Le but est de parvenir à une meilleure prise en compte des droits des enfants et des femmes.

 

La protection des  droits des enfants et des femmes dans le processus de mise en œuvre de la décentralisation met en relation deux institutions. Dans ce sens, le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) et le Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunal (Ficom) ont  signé jeudi 22 septembre 2022, un accord de partenariat pour  les trois prochaines années.

Le document engage les deux parties à œuvrer pour le renforcement des capacités financières, techniques, matérielles et humaines des communes. Cette association d’efforts servira aux collectivités dans la réalisation des compétences transférées par l’Etat en matière sociale, informe nos confrères de Stopblablcam.

Notre  source fait savoir que le directeur du Feicom Philippe Camille Akoa et la représentante de l’Unicef au Cameroun Nadine Perrault ont paraphé le document. Pour les trois prochaines années, l’accord permettra d’accroitre les moyens en vue de la réalisation des infrastructures diverses. Les domaines concernés sont l’éducation, la santé, la nutrition, l’assainissement, l’eau…

Dans le cadre de cet accord, l’Unicef a présenté la consistance de son action. L’organisation va mettre à la disposition du Feicom l’expérience et le savoir-faire relatifs à la protection des enfants. L’Unicef recherchera à cet effet auprès des partenaires nationaux et internationaux, des financements destinés à l’encadrement des enfants et des femmes. Dans ce sens, les communes ont l’opportunité de monter des projets. Après examen, ils pourraient être élus pour le financement, peut-on lire sur stopblablacam.

Cameroun
Politique
Décentralisation
Institutionnel
Feicom