Muriel Blanche, un danger pour la jeune fille camerounaise

By Ecclésiaste DEUDJUI
3 Minutes
Muriel Blanche s
Muriel Blanche s'affichant dans un jet privé. Source: Facebook /CC-BY

 

Je suis tombé par hasard sur une publication où Muriel Blanche faisait état de ses dépenses mensuelles. Déjà, en quoi cela nous concerne-t-il ? Y a-t-il ses comptables ou ses gestionnaires financiers parmi ses followers ? Toujours est-il qu’elle s’est fendue de démonstrations sur ses dépenses expansives, sur ses achats onéreux, sur ses comportements dispendieux, bref, sur sa vie de luxe.

Loin de moi l’idée de juger ses acquisitions ni ses addictions, mais ce qui choque ici c’est l’étalage d’une richesse dont la provenance n’a pas, par la même occasion, été explicitée. Muriel Blanche affirme en effet dans cette publication, qu’elle dépenserait environ 9 millions FCFA par mois ! Je répète, 9 millions de FCFA par mois ! Cela va du prix de son loyer qui s’élèverait à 1,5 million FCFA par mois, à son carburant qui lui coûterait 200 000 FCFA par mois, ou encore aux vêtements pour enfants qui lui reviendraient à 800 000 FCFA tous les trente jours !

On peut s’étonner de ce qu’une simple femme d’affaires (elle n’est pas propriétaire de Dangote cement, quand même!) glane toute cette fortune, alors qu’elle ne possède —officiellement— qu’un institut de beauté ; et qu’elle signe accessoirement quelques contrats d’image en tant que « brillante » actrice, artiste-musicienne ou encore influenceuse. Et on peut se poser des questions sur cette « influence », car c’est pour cela que je la considère comme un véritable poison pour nos pauvres jeunes filles camerounaises.

Déjà, Muriel Blanche est une icône pour les jeunes adolescentes de nos lycées et collèges. Il n’y a qu’à écouter nos midinettes de seize ou dix-huit ans qui rêvent à tous prix de lui ressembler. Pour les femmes un peu plus âgées, Muriel Blanche est un modèle d’élégance à suivre. On la trouve belle, stylée, présentable, populaire et... riche. À l’instar d’une Nathalie Koah ou bien d’une Coco Emilia par exemple, elle symbolise la nouvelle mode de ces stars d’Instagram, de SnapChat et de TikTok. Toutes nos filles veulent lui ressembler ou du moins rouler dans les mêmes voitures qu’elle, aller aussi à Dubaï comme elle (mais pas pour le porty-potta hein), descendre du jet privé comme Muriel Blanche et fréquenter aussi les plus hautes personnalités du monde de notre show-biz.
Et c’est justement parce qu’une internaute lui a balancé que « Tu dis posséder un jet privé et pourtant tu vis encore en location », que Muriel a pensé qu’il fallait se blanchir. Erreur ! Car même si ces dépenses somptueuses sont réelles, elles sont une lourde faute de communication. Ce serait d’ailleurs plus grave si ces sommes étaient réellement réelles, car qu’est-ce qui les justifierait ? Et à quoi bon les publier en mondovision dans un pays où la vie est devenue irrespirable, et où le panier de la ménagère n’arrive même plus à se trouver une véritable propriétaire ?

Erreur ! Et c’est là qu’entrent en scène l’envie, la jalousie, la convoitise et l’ambition malsaine de nos jeunes compatriotes. Car sans le savoir, Muriel Blanche envoie le message du succès facile à nos jeunes filles, et leur cache le message de l’effort, du travail acharné et de la patience. Une femme qui est toujours belle, toujours souriante et toujours soignée en toutes circonstances, cela n’existe pas dans la réalité. Et une femme qui dépense 300 000 FCFA de courses chaque semaine, c’est tout simplement une femme qui est déconnectée de la réalité de son propre pays.

Alors aux jeunes filles, je leur demande de cesser de rêver, et de ne pas se focaliser sur les apparences, car celles-ci sont bien souvent trompeuses. Derrière cette vie de rêve qu’on vous vend, se cachent beaucoup de mensonges, beaucoup de sacrifices inavouables et surtout de non-dits, mais également beaucoup d’activités obscures qui sont parfois peu recommandables.
Muriel Blanche est une jeune camerounaise qui s’est battue dans la vie pour obtenir un statut que je trouve personnellement très appréciable. Mais de grâce, qu’elle ne vienne pas pourrir le cerveau de nos progénitures qui ne demandent qu’à travailler dur, au lieu de leur dire de regarder vers la facilité. C’est pour cela que je pense qu’elle est un véritable danger pour le développement de notre pays le Cameroun...

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

Article publié sur wutsi.com/@/clesh7

Muriel Blanche
Argent
Influenceuses
Fortune
Jeune Fille