Une photo peut-elle gouverner toute une République ?

By Ecclésiaste DEUDJUI
3 Minutes
Des conducteurs de moto se photographiant avec le portrait de Paul Biya. Source: Facebook /CC
Des conducteurs de moto se photographiant avec le portrait de Paul Biya. Source: Facebook /CC

 

Depuis quelques semaines j’entends les gens proférer des trucs bizarres, disant que le Cameroun ne serait pas une démocratie. Une « démocrature » (dictature déguisée en démocratie), peut-être. Une « médiocratie » (diktat de la médiocrité) sûrement. Mais le mot le plus récurrent ces dernières semaines c’est : la « photocratie » !

 

Disons que les gens se plaignent de voir les photos de Paul Biya sous toutes les sauces, et ils se demandent si elles seraient effectivement capables de présider aux destinées de notre chère République.

Je réponds Oui ! D’abord, le visage de papa Paul, sur presque toutes ses photographies, est invariablement rajeuni. Vous vouliez un président jeune n’est-ce pas ? Eh bien vous l’avez. Vous avez un président qui ne vieillira jamais –au grand jamais !– malgré tout le poids des années, et qui restera éternellement âgé de 49 ans puisque le photographe avait certainement réalisé ce cliché dans les années 1982...

 

Cette photo est parfaite pour nous gouverner. C’est le seul dirigeant qui peut se retrouver au même moment à Garoua et à Garoua-Boulaï, et pourtant l’original de ne se déplace jamais de son palais présidentiel si ce n’est pour aller dans son village natal à Mvo’omeka. La photo de Paul Biya est un dirigeant travailleur et qui suit minutieusement tous les dossiers, puisqu’on la retrouve derrière tous les ministres lors de leurs conférences de presse, derrière tous les patrons d’entreprises, derrière tous nos administrateurs civils mais également aussi derrière la plupart de nos meilleurs militaires.

C’est un portrait qui suit l’évolution de tous nos chantiers. Car même si les gens susurrent que Paul Biya n’a jamais mis les pieds au stade Paul Biya (vous avez bien entendu) qui est à Olembé, il reste que sa photographie remplit parfaitement les arcanes de ce stade en sempiternelle construction. Avez-vous déjà vu un chef de l’Etat qui dort dans les vestiaires d’un stade en plein travaux, et qui se réveille le lendemain matin sur un pont à Bétaré-Oya, sur un barrage hydro-électrique (c’est ici que Fame Ndongo devait parler des gels) à Me’mvélé ou encore sur une autoroute entre Douala et Yaoundé dont on ne sait pas si elle sera achevée d’ici la fin du siècle ?

  

Le journaliste Jean-Bruno Tagne s
Le journaliste Jean-Bruno Tagne s'est amusé à interviewer le portrait de Paul Biya. Crédit: JB Tagne /CC-BY

 

Paul Biya est un excellent président ! Ou du moins, ses caricatures. Parce que son portrait est un dirigeant proche de notre peuple. Sa photo peut se balader au milieu des bendskineurs avec des bains de foule et sans aucune sécurité présidentielle, comme pour dire qu’il s’agit là d’un commandant en chef qui est réellement aimé et proche de sa population. Son visage juvénile fait la même chose avec les militants du RDPC, puisque c’est lui qui représente le motif principal de toutes les tenues et gadgets de ce parti en flambeau.

 

On peut reprocher au président Paul Biya d’être un autocrate discret et généralement très lent dans ses initiatives, mais cela n’est pas le cas de sa photographie. Elle se déplace dans tous les recoins de notre République, et on dirait même qu’elle a le don d’ubiquité. Elle ne vieillit jamais comme le portrait de Dorian Gray. Elle ne se fâche également jamais. Elle nous présente la frimousse sympathique d’une jeune politicien de 49 ans qui vient à peine d’accéder au pouvoir, et qui nous a accordé « gracieusement » la liberté d’expression et ce qu’il veut bien baptiser la démocratie.

 

Que voulez-vous de plus ? Avec une photographie omnipotente et omniprésente comme celle-là, on n’a même plus nécessairement besoin de savoir qui est effectivement notre vrai président.

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

doualatour@yahoo.fr

Cameroun
Paul Biya
Politique
Portrait
Photocratie