La boisson éclaircissante de Nourane Foster

By Ecclésiaste DEUDJUI
3 Minutes
Nourane Foster commercialise des produits de dépigmentation. Source: cameroonceo.com /CC-BY
Nourane Foster commercialise des produits de dépigmentation. Source: cameroonceo.com /CC-BY

 

Un reportage de France 24 diffusé le mardi 9 août 2022, a mis en lumière une activité commerciale supposément très dangereuse.
En effet, depuis quelques semaines, les magasins Nourishka Cosmétique ont commencé à commercialiser une « boisson éclaircissante ». La mixture de ce nouveau produit contiendrait du collagène, de l’alpha arbutine et du glutathion entre autres. Il reste que si chaque individu demeure libre de choisir de changer la couleur de sa peau, la consommation de ces mélanges peut s’avérer, à terme, extrêmement délétère...

Nourane Foster est l’entrepreneure à l’origine de cette commercialisation. Agée de 34 ans, elle est déjà député au sein de notre Assemblée nationale, pour le compte du PCRN. Je la considérais autrefois comme une étoile filante, un exemple à suivre, du fait de sa précocité dans les affaires, de sa beauté, de son engagement politique et de sa sobriété médiatique. Du moins, en apparence.

Avec cette boisson éclaircissante, elle s’est clairement grillée. Le reportage de France 24 nous fait apercevoir une élue de la Nation qui n’a d’yeux que pour son business, et qui est prête à braver la science pour « blanchir » la peau de nos plantureuses camerounaises, au détriment de leur santé sur le moyen terme.
Car en l’absence de vérifications scientifiques, elle s’est infiltrée dans cette brèche pour faire passer ce produit aussi inepte, et d’ailleurs inconcevable ni inenvisageable. Selon certains dermatologues —et pas que, d’ailleurs !— l’ingestion d’un produit comme le collagène pourrait entraîner, chez ses utilisatrices, des maladies telles que l’hypertension, le diabète avancé, ou encore... le cancer de la peau !

 

Nourane Foster a fait l
Nourane Foster a fait l'objet d'une enquête sur France 24. Source: actucameroun.com /CC-BY

 

Le ministre de la santé a mis du temps à se prononcer après cette polémique, mais il a finalement réagi. Malachie Manaouda a d’abord adressé un courrier officiel à la députée, lui intimant l’ordre de « suspendre toutes activités de commercialisation de tels produits sans une autorisation préalable de son département ministériel, étant entendu qu’elle s’apparente à une mise en danger de la vie d’autrui. » Le membre du gouvernement a par la suite sommé la SCD (société camerounaise de dermatologie) et l’ONPC (ordre national des pharmaciens du Cameroun) de « se joindre à lui pour assainir ce secteur vital de notre économie. » En gros, il leur demande de retirer tous ces produits sur le marché camerounais.

Cabral Libii est monté au créneau pour défendre sa collaboratrice du parti, et c’est de bonne guerre. Sauf que cette dernière a déjà pris la décision de fermer tous ses établissements de cosmétiques répandus à travers le territoire national, se disant victime d’une cabale politico-médiatique.

C’est donc la fin (ou bien le début) d’un feuilleton qui aura duré plusieurs semaines, et qui a été accéléré par les analyses du laboratoire France 24 à Paris. Les boissons éclaircissantes de Nourane Foster seront retirées illico presto de la distribution, même si leur nocivité n’a pas encore scientifiquement été démontrée.

Mais il s’agit là d’une question d’image et de principes. Un député de notre République, que l’on considérait comme un modèle et une icône, ne peut pas s’ériger en chantre du ndjansang et de la chevelure artificielle. Au contraire Nourane Hassana Fotsing devait encadrer la jeune fille camerounaise, lui donner envie de s’aimer naturellement, et de se vanter de son africanité et de sa merveilleuse couleur de peau.
Mais non, elle a préféré pousser le bouchon un peu trop loin, et voilà que les portes de l’enfer lui seront désormais très largement ouvertes...

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

Article publié sur wutsi.com/@/clesh7

Nourane Foster
Ndjansang
Collagène
Boisson Éclaircissante
Malachie Manaouda