Afrique : Comment gagner la Coupe du Monde ?

Comment ramener la coupe à la maison ?

By TIFOS
3 Minutes
Paul Pogba (à droite) sa mère et son frère par Anton Zaitsev - Wikipédia CC BY-SA 3.0
Paul Pogba (à droite) sa mère et son frère par Anton Zaitsev - Wikipédia CC BY-SA 3.0

Soulever le Trophée Jules Rimet est le rêve ultime de tout footballeur. La Coupe du Monde est la plus grande des compétitions du Ballon Rond. La jouer constitue déjà un immense plaisir. Qu’en est-il de la gagner ? Y-a-t-il une méthode pour parvenir à cette joie indescriptible ? La réponse en 10 points…

Supporter sud-africain avec un Vuvuzela à la Coupe du Monde 2010 par Manuguf - Wikipédia CC BY-SA 2.0
Supporter sud-africain avec un Vuvuzela à la Coupe du Monde 2010 par Manuguf - Wikipédia CC BY-SA 2.0

Les traits d'un champion du monde

S’inscrire dans le palmarès d’un grand tournoi, idéalement le Mondial, demande plus qu’une bonne équipe. De nombreuses sélections ont compté en leur sein d’excellents joueurs : sans succès probants au final.

Le Onze d'Or Hongrois de Ferenc Puskas, le Brésil de Zico ou encore l’Espagne de Raul, garnissent notamment ce paquet d’éternels insatisfaits. Ce groupe exceptionnel auquel il a dû manquer un des éléments ci-dessous. Des caractères propres à un potentiel champion du monde :

  1. Une grande histoire : les grandes équipes ont de grandes histoires. Souvent tragiques, elles constituent un motif parfait d’union sacrée pour leurs joueurs. 
  2. Un esprit poussé du collectif : ce n’est pas le nombre de grands joueurs qui compte. Mais l’idéal qui les unit. C’est lui qui vous donne l’envie de gagner. 
  3. La victoire comme seul objectif : « celui qui pense que la victoire ne compte pas, ne gagnera jamais rien », a dit Pelé.  Le meilleur joueur de tous les temps...
  4. L’humilité et l’intégrité : le sport est juste. Il ne récompense que ceux qui ont du respect pour ses acteurs. 
  5. L’équité dans les choix (des 23 d’abord et des 11 enfin) : Mettre tous les joueurs sur le même pied d’égalité met une bonne ambiance dans l’équipe. Soude les liens entre les joueurs et conforte la hiérarchie. 
  6. Un grenier inépuisable de talents : aucun joueur, aussi talentueux soit-il, ne doit être un sujet de chantage pour le sélectionneur. La concurrence est un facteur indéniable du succès. 
  7. Un football local bien administré : les championnats, l’équipe nationale et la formation des jeunes doivent être bien gérés pour espérer mieux. C’est le travail dans l’ombre qui est récompensé sous la lumière. 
  8. Un joker : comme Pelé en 1958 ou Mbappé en 2018, il est primordial de voyager avec un « secret » dans ses valises. D’avoir au sein de son équipe, un talent que personne n’attend. L’effet de surprise joue un rôle salvateur dans la victoire. 
  9. La patience : « Tout vient à point, à qui sait attendre » 
  10. L’abnégation : « Rome ne s’est pas fait en un jour ». Garder le moral toujours haut, surtout après une défaite.
L
L'Allemagne, championne du monde en 2014 par Jimmy Baikovicius - Flickr CC BY-SA 2.0

Un pour tous !

Bien que son nom varie, sa réalité reste la même. Le sport, football ou non, demeure une activité physique dont le seul but est la victoire. Parce qu’on joue pour gagner, la recette s’énonce  fondamentalement de la même manière. En outre, tous ceux qui sèmeront ce « théorème », récolteront un succès majeur.

Football
Sport
Afrique
Monde