L’art de la politesse

By Ecclésiaste DEUDJUI
3 Minutes
Les formules de politesse sont réellement très précieuses. Source: jereussis.com /Dessin reproduit sous autorisation
Les formules de politesse sont réellement très précieuses. Source: jereussis.com /Dessin reproduit sous autorisation

 

Vous vous souvenez qu’il y a un gendarme qui a fait exploser la tête d’une petite fillette à Buea, la semaine dernière, et vous vous souvenez aussi que c’était un peu vraisemblablement à cause de sa mère ? N’oublions pas que tout a commencé par une vive altercation à un poste de barrage. Et que le ton est monté entre la conductrice et le gendarme, et voilà comment nous avons abouti à ce drame qui est à la fois choquant, troublant mais également inadmissible...

Le comportement de cette conductrice n’est pas un fait isolé. Il a malheureusement conduit à un homicide involontaire. Il nous rappelle la rixe verbale qui avait eu lieu en plein Bafoussam il y a seulement quelques semaines, entre votre députée Nourane Foster et un policier qui effectuait tout simplement son travail. Le zèle ! Certaines personnalités se croient tout permis ici dans ce pays, au point de croire qu’elles peuvent librement braver l’autorité publique. Jusqu’à on a même vu un type qui est sorti de sa voiture pour se bagarrer avec un homme en tenue ici à Douala, et je me suis demandé si Francis Ngannou n’avait pas déjà tout affrété afin d’assurer la relève du MMA...

Plaisanterie à part, les Camerounais sont très mal élevés ! Non seulement la politesse est une qualité rarissime au sein de nos cités, mais j’ai aussi déjà l’impression que la simple humilité a déjà disparu. Le mot « Merci » se fait de plus en plus introuvable. Le mot « Pardon » commence déjà à disparaître. Les expressions « S’il vous plaît » ou « Excusez-moi » n’existent plus que dans les mails bureaucratiques, et quelquefois dans les lettres de motivation.

Votre bouche peut vous sauver ou vous tuer, vous devez le savoir. Il faut apprendre à manier l’art de la politesse pour désamorcer la colère de vos potentiels ennemis. Lorsque vous devez de l’argent à quelqu’un, téléphonez-lui en premier avant qu’il ne vous appelle, et rassurez-le. Lorsque vous vous tamponnez dans les embouteillages, demandez pardon à votre vis-à-vis même si par mégarde, il a malencontreusement froissé votre voiture. Ne vous engueulez pas avec les bendskineurs en route car il leur suffit d’un signal de ralliement, pour que vous deveniez instantanément un sujet à lynchage. Et puis, le plus important, souriez toujours...

La politesse ne signifie pas que vous deviendrez quelqu’un de faible. La gentillesse ne voudra pas dire que vous serez devenu un larbin, un moins que rien, etc. Au contraire ! Les gens qui sont polis et avenants sont toujours très agréables à côtoyer, et généralement tout le monde a toujours envie de se retrouver à leurs côtés.
Ayez les bons mots. Ne critiquez pas pour critiquer. Arrêtez de vous mêler de la vie privée des autres. Sachez apprécier et reconnaître ce qui est bien fait par les autres, et éloignez-vous de la jalousie et de l’envie. Une fois que vous aurez purifié votre cœur, vous verrez que le nombre de vos adversaires diminuera considérablement...

 

Ce petit mot peut vous éviter bien des problèmes: MERCI. Source: notrefamille.com /Image reprise sous autorisation
Ce petit mot peut vous éviter bien des problèmes: MERCI. Source: notrefamille.com /Image reprise sous autorisation

 

La femme qui était au volant à Molyko, elle aurait pu simplement dire « S’il vous plaît M. l’agent, je suis en route pour l’école avec ma fille et nous sommes déjà en retard. » Quel gendarme aurait pu résister à cela ?
Moi-même l’autre jour à Mbanga, mon petit-frère a dit à un contrôleur que « Bonsoir M. l’agent, s’il vous plaît nous avons une urgence médicale très importante et nous sommes sérieusement en retard. » Cet agent de la prévention routière, pourtant des gens réputés très corrompus, nous a laissés passer sans nous demander le moindre radis !

Les bagarres conjugales, les querelles entre voisins ou entre les bailleurs et les locataires, proviennent toujours de la mauvaise bouche. Les conflits ethniques ou encore la crise anglophone qui sévit au NoSo depuis le mois de novembre 2016, ne sont que la faute d’une très sérieuse absence de dialogue entre les deux parties.
Alors sachez adopter l’art de la politesse, et vous verrez à quel point vous éliminerez de très nombreux problèmes dans votre vie.

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

Cet article a été publié sur wutsi.com

Violence
Buea
Politesse
Bonnes Manières
Parole